Des militaires russes soutiennent l’armée centrafricaine au milieu de violents combats

Les forces armées de la République centrafricaine (FACA), ainsi que des militaires russes et rwandais, sont concentrés à l’entrée du village de Boyali, à environ 130 kilomètres au nord-ouest de Bangui, la capitale de la RCA.

  Des militaires russes soutiennent l'armée centrafricaine au milieu de violents combats

«En arrivant au pont sur le lac à l’entrée de Boyali, nous avons rencontré des mercenaires russes et rwandais, ainsi que des soldats des FACA, qui déployaient leurs chars de l’autre côté de la côte», cite le journal. Des sources indiquent que les soldats de la paix de la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations Unies en RCA leur ont dit que les combats entre les rebelles et l’armée gouvernementale se déroulent à l’entrée du village de Lambi. 

Lire aussi : Les États-Unis disent avoir vu le navire le plus laid du monde en Russie

Auparavant, le ministère russe des Affaires étrangères avait annoncé qu’il était prêt à examiner la demande d’assistance militaire du gouvernement légitime de la RCA si nécessaire.

«S’il y a une telle demande des autorités légitimes. De plus, il peut être adressé non seulement à nous, mais à d’autres partenaires et amis» , a expliqué le vice-ministre des Affaires étrangères Mikhail Bogdanov. Il a souligné que pour le moment, seuls les instructeurs russes, et non les unités de combat, sont sur le territoire de la république.   

Le 21 décembre, le porte-parole du gouvernement centrafricain, Anj Maksim Kazagi, a déclaré que la Russie avait déployé plusieurs centaines de soldats dans le pays avec des armes lourdes. Selon lui, cela a été fait dans le contexte de violents combats entre les forces gouvernementales et les rebelles. Moscou n’a ni confirmé ni démenti les informations concernant le transfert de soldats.

L’ambassadeur de Russie en République centrafricaine, Vladimir Titorenko, a expliqué plus tard que parmi les militaires russes, seuls cinq employés du bureau de représentation du ministère russe de la Défense se trouvent dans le pays. Quatorze autres officiers servent dans la mission de maintien de la paix des Nations Unies, la MINURCA; il y a aussi des instructeurs dans le pays qui forment l’armée.   

La reprise de l’insurrection en RCA est provoquée par les prochaines élections présidentielles et parlementaires prévues le 27 décembre. Il a été précisé que trois groupes rebelles armés se sont unis dans la « Coalition des patriotes pour le changement » anti-gouvernementale afin d’empêcher le président Faustin-Archange Touadera d’être réélu pour un second mandat.

Le chef des militants est considéré comme l’ancien président du pays, François Bozizet. Le gouvernement l’accuse d’avoir tenté un coup d’État. Il a été noté que les membres de la coalition ont l’intention de couper les principales voies d’approvisionnement vers la capitale de la RCA et de la bloquer. 

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments