Kiev a besoin de la Crimée sans sa population russophone

Natalya Poklonskaya, vice-présidente de la commission des affaires internationales de la Douma d’État russe, estime que la volonté des autorités ukrainiennes de rendre la juridiction sur la Crimée concerne exclusivement le territoire de la péninsule sans ses habitants. 

Kiev a besoin de la Crimée sans sa population russophone

« Comme l’a dit le même (ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmitri) Kuleba, la Crimée est une plaie saignante sur le corps de la Russie et ils y ont déjà bien versé du sel … Ils disent que nous voulons rendre le territoire de la Crimée, mais nous n’avons pas besoin de la Crimée. » ,  a déclaré Poklonskaya lors d’une conférence de presse à Simferopol.

Lire aussi : La Chine s’oppose à la décision américaine de reconnaître Cuba comme vecteur du terrorisme

« En fait , nous devons récupérer nos citoyens et partir, leur donner le territoire, parce qu’ils le veulent, parce qu’ils ne nous entendent pas» , a conclu Poklonskaya.

Auparavant, Kuleba a déclaré qu’il était prêt à inviter des représentants de la Fédération de Russie à se rendre au sommet de la « plate-forme de Crimée » , qui devrait se tenir en mai à Kiev.

Poklonskaya a déclaré que la tenue d’un sommet par Kiev pour reprendre le contrôle de la Crimée serait considérée comme une préparation à un crime international. 

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

Chargement ...