Israël a désormais un nouvel «objectif majeur» concernant le Maroc

«Un accord de libre-échange est un objectif majeur» de la nouvelle dynamique des relations entre Israël et le Maroc, affirme le ministre israélien de l’Économie et de l’Industrie dans une interview à L’Économiste. Outre la coopération bilatérale «complémentaire», il estime que les deux pays peuvent viser le marché du Moyen-Orient.

Israël a désormais un nouvel «objectif majeur» concernant le Maroc

Lors d’un entretien accordé mardi 12 janvier au site d’information économique marocain L’Économiste, le ministre israélien de l’Économie et de l’Industrie Amir Peretz a plaidé pour la conclusion d’un accord de libre-échange entre l’État hébreu et le royaume chérifien.

Après s’être entretenu fin décembre avec son homologue marocain Moulay Hafid Elalamy suite à l’accord de normalisation des relations conclu entre les deux pays sous les auspices des États-Unis, M.Peretz assure que cet accord de libre-échange ouvrira un champ de «complémentarité» économique et industrielle entre les deux États, y compris en matière d’investissements conjoints au Moyen-Orient.

    «Nous chargerons une équipe spéciale de travailler intensément et rapidement à la préparation d’une mouture d’accord à soumettre à l’appréciation des deux gouvernements, marocain et israélien», informe-t-il, soulignant que cet «accord de libre-échange est un objectif majeur».

Et d’assurer que dans le cadre de celui-ci, les économies des deux pays seront dans un rapport de «complémentarité» bénéfique et pas du tout «concurrentiel».

Ainsi, Amir Peretz estime qu’Israël a «un immense savoir-faire technologique» dans les secteurs de l’eau et de l’agriculture qui pourrait être exporté vers le Maroc qui a déjà une agriculture fluorescente, mais souffre de sécheresse et de manque de ressources hydriques.

Par ailleurs, le responsable israélien ponctue que son pays a «beaucoup à apprendre» de l’expérience et de la puissance industrielle du Maroc dans le domaine de l’automobile et de l’aéronautique. Dans le même sens, il affirme que les deux pays pourraient collaborer dans le développement de nouvelles technologies innovantes dans ces deux secteurs stratégiques.

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

Chargement ...