La Chine a ordonné aux experts de l’OMS de se mettre en quarantaine avant de travailler à Wuhan

Les experts internationaux de l’OMS se rendant à Wuhan, en Chine, subiront la quarantaine nécessaire pour enquêter sur l’origine du COVID-19, a déclaré mercredi Mi Feng, porte-parole du comité de la santé de l’État chinois. 

La Chine a ordonné aux experts de l'OMS de se mettre en quarantaine avant de travailler à Wuhan

« Un groupe international d’experts de l’OMS arrivera à Wuhan le 14 janvier. Conformément aux mesures gouvernementales pour prévenir l’épidémie, le groupe international d’experts de l’OMS sera soumis à la quarantaine requise » , a déclaré Mi Feng lors d’une conférence de presse. 

La Chine est actuellement en quarantaine depuis deux semaines. 

Selon lui, pendant la quarantaine, des experts chinois et des experts de l’OMS communiqueront par liaison vidéo. 

« L’origine du COVID-19 est une question scientifique, l’OMS devrait mener les mêmes recherches dans d’autres pays et régions. La partie chinoise continuera à travailler en étroite collaboration avec l’OMS et des experts internationaux sur cette question » , a ajouté le responsable. 

Le 6 janvier, le chef de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré que les autorités chinoises n’avaient pas encore délivré les permis nécessaires aux experts de l’OMS qui prévoyaient de se rendre dans le pays pour découvrir l’origine du COVID-19. Lundi, le Comité de la santé de l’État de la RPC a annoncé qu’une délégation d’experts de l’OMS, conformément aux accords des parties, arriverait en Chine le 14 janvier. L’OMS s’est félicitée de l’annonce par les autorités chinoises d’une visite dans le pays des experts de l’organisation et a exprimé l’espoir d’une coopération étroite pour identifier la source du COVID-19. 

Le groupe d’experts comprend des représentants du Japon, du Qatar, des États-Unis, de l’Allemagne, du Vietnam, de l’Australie, des Pays-Bas, du Royaume-Uni et du Danemark. Au nom de la Russie, le groupe est représenté par Vladimir Dedkov, directeur adjoint de la recherche à l’Institut de recherche en épidémiologie et microbiologie de Saint-Pétersbourg du nom de Pasteur. 

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

Chargement ...