Suspension des liaisons aériennes et maritimes à Mayotte après un cas confirmé d’un variant du Covid

Alors qu’un cas de variant sud-africain du Covid-19 a été détecté à Mayotte, les autorités ont décidé de suspendre les liaisons maritimes et aériennes internationales pour 15 jours dès le 17 janvier, a annoncé la préfecture de l’île.

Suspension des liaisons aériennes et maritimes à Mayotte après un cas confirmé d'un variant du Covid

La préfecture de Mayotte a fait savoir dans un communiqué que les déplacements entre l’île, la Métropole et La Réunion ne seront autorisés à partir du 17 janvier que pour «motifs impérieux». En cause : la découverte d’un cas du variant sud-africain du Covid-19.

«En raison de l’évolution sanitaire, le préfet décide donc de suspendre les liaisons maritimes et aériennes internationales à compter du dimanche 17 janvier pour une durée de 15 jours», selon le texte de la préfecture.

Celle-ci rappelle qu’en raison de suspicions de présence dans la région du variant «du SARS-CoV-2 501.V2 apparu en Afrique du Sud, des mesures de protection» avaient déjà été prises, dont le dépistage au moyen de tests antigéniques de tous les passagers des vols et liaisons maritimes en provenance de l’étranger depuis le 10 janvier, «soit plus de 550 personnes».

Les vols au départ des Etats d’Afrique continentale de l’Est avaient également été suspendus depuis le 14 janvier. «Après analyse des prélèvements adressés par l’ARS à l’institut Pasteur de Paris, un premier cas du variant SARS-CoV-2 501.V2 a été détecté vendredi» et a été isolé. Le traçage des cas contacts a été mis en place pour les isoler également.

Le Premier ministre avait annoncé des mesures de restrictions d’urgence à Mayotte mais également en Guyane et à La Réunion, pour les protéger des variants à risque du Covid-19 qui circulent dans ces régions. En Guyane, le contrôle des frontières a été renforcé et des tests négatifs sont exigés pour rejoindre les Antilles et la métropole.

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments