Kiev souhaite reprendre la communication avec les territoires adjacents à la Crimée

La société d’État « Chemins de fer ukrainiens » (« Ukrzaliznytsya ») a l’intention de reprendre la communication avec les territoires adjacents à la Crimée, a déclaré le chef de la société Vladimir Zhmak. 

Kiev souhaite reprendre la communication avec les territoires adjacents à la Crimée

Depuis le 13 décembre, les «Chemins de fer ukrainiens» ont repris la communication ferroviaire avec Avdeevka, contrôlée par Kiev, située sur la ligne de démarcation dans le Donbass. 

Lire aussi : Commentaire de la Douma sur le retrait de la Russie du Traité Ciel ouvert

« Nous avons déjà repris les trains avec Avdeevka. Nous travaillons à reprendre la communication avec les territoires adjacents à la Crimée. Nous ne pouvons pas entrer en Crimée elle-même et dans d’autres territoires non contrôlés » , a déclaré Zhmak sur les ondes de la chaîne de télévision Ukraina24. 

Il a également ajouté que les restrictions sur le transport ne sont pas rentables pour l’entreprise elle-même. 

«Cela est nécessaire d’un point de vue humanitaire, car de nombreux Ukrainiens vivent en Fédération de Russie et dans les territoires occupés. D’un point de vue économique, l’arrêt de la communication n’était pas non plus rentable, car la communication Kiev-Moscou, par exemple, était l’une des plus populaires et des plus rentables. ces restrictions sont un facteur négatif pour notre économie: nous avons perdu du fret en transit, nous avons perdu du trafic de passagers» , a ajouté Zhmak.

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments