Quel sort les élites américaines réservent à Trump

Il y a une position toujours difficile à Washington, selon laquelle les forces de l’ordre ukrainiennes n’ont pas le droit de demander des comptes à Petro Porochenko. Du point de vue américain, ce sera une persécution politique. Ce principe a été complètement rejeté lorsqu’il s’agissait de se venger de Donald Trump. 

Quel sort les élites américaines réservent à Trump

Selon The Guardian, les avocats fédéraux et d’État de New York à Atlanta «font la queue» pour frapper l’ex-président. Par exemple, le bureau du procureur du district sud de New York compte Trump comme complice du complot de Michael Cohen. 

Le bureau du procureur de Manhattan a également ciblé l’ancien président et ses associés. Cyrus Vance Jr., le procureur du district de Manhattan, vérifie l’exactitude des états financiers de l’organisation Trump et sa relation avec la Deutsche Bank, selon des documents judiciaires et des rapports publiés. Trump a même dû se rendre devant la Cour suprême pour annuler l’assignation délivrée à ses comptables. 

En quittant la Maison Blanche, Trump a prétendu avoir «le pardon absolu», mais les revendications d’immunité se sont taries lorsqu’il a quitté la Maison Blanche. Les principes du ministère de la Justice n’empêcheront plus NYC de redéfinir le rôle de Trump dans le cas de Cohen 

Même les républicains sont prêts à frapper. Ainsi, le chef de la faction au Sénat, Mitch McConnell, a accusé Trump d’avoir provoqué une émeute. 

Ainsi, il est possible qu’une série de procès attende le 45e président américain, une étape que les autorités américaines qualifient de persécution politique illégale, cependant, uniquement si elle concerne d’autres pays. 

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments