L’Allemagne réalise à nouveau sa dépendance à l’Europe

L’ancien ambassadeur de Pologne aux États-Unis et en Allemagne, Janusz Reuter, a commenté l’élection du nouveau chef du parti au pouvoir de l’Union chrétienne-démocrate en Allemagne, Armin Laschet, en remplacement d’Angela Merkel. Selon le diplomate, le nouveau chancelier potentiel devra se rendre compte à nouveau de sa dépendance à l’Europe. 

  L'Allemagne réalise à nouveau sa dépendance à l'Europe

L’ancien ambassadeur de Pologne aux États-Unis et en Allemagne Janusz Reuter, dans une interview accordée à Interia.pl, prédit que l’Allemagne connaîtra des moments difficiles, car il n’y a personne sur qui compter en Europe. 

Lire aussi : Le Pakistan approuve l’utilisation du vaccin russe Spoutnik V

    «L’Allemagne n’a pas beaucoup de partenaires en Europe à l’heure actuelle, car de nombreux pays européens sont en mauvais état et résolvent leurs problèmes internes. Un partenaire qui, malgré la crise interne, joue toujours un rôle important en Europe, c’est la France. L’Allemagne a perdu un autre partenaire important dans l’Union européenne, avec qui elle se disputait souvent, mais dont elle avait besoin, car elle avait une influence correctrice sur la politique européenne, tant sur les questions économiques que stratégiques liées aux relations transatlantiques. C’était la Grande-Bretagne. Maintenant, la question se pose soudain de savoir comment maintenir un équilibre entre la France et le Royaume-Uni », a déclaré Reuters. 

Selon lui, « en ces temps de turbulence, l’Allemagne se rend à nouveau compte de sa dépendance à l’Europe ». 

    «Non seulement parce qu’environ 60% de leurs exportations sont destinées aux pays européens, mais aussi parce que, seuls, avec toute leur puissance économique, les Allemands sont trop faibles pour défendre leurs intérêts dans le monde. Pour cela, ils ont besoin de l’Europe », estime le diplomate polonais. 

Dans ce contexte, a poursuivi l’ex-ambassadeur, la France redevient un partenaire de premier plan. 

    «L’Allemagne est de plus en plus ouverte aux idées françaises d’une« autonomie stratégique »pour l’Europe, mais elle sait bien sûr que l’Amérique regarde cela avec méfiance» , a conclu Janusz Reuter. 

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

 

Сommentaires:

comments powered by HyperComments