Le renseignement militaire américain achète des bases de données aux tribunaux

La publication du NYT note que les services de renseignement «achètent et utilisent pour la plupart des informations sur la localisation des personnes pour enquêter sur les étrangers à l’étranger». 

  Le renseignement militaire américain achète des bases de données aux tribunaux

Un article publié samedi par le New York Times indique que l’agence de renseignement du département américain de la Défense (DIA), sans ordonnance du tribunal, achète des bases de données permettant de suivre les mouvements des Américains et des citoyens d’autres pays. 

Lire aussi : Le Sénat a annoncé que la destitution de Trump était contraire à la constitution américaine

Il ressort des documents obtenus par les journalistes de la publication qu’au cours de cinq enquêtes au cours des deux dernières années et demie, les employés du département ont suivi les mouvements des Américains à l’aide de bases de données achetées à certains courtiers. Ils sont compilés à des fins commerciales en analysant les informations collectées par les applications smartphone. 

    «La DIA semble acheter et utiliser en grande partie des informations de localisation pour mener des enquêtes sur les étrangers à l’étranger.» . Il est précisé que l’une des tâches de la direction est «d’identifier les menaces pesant sur les forces américaines déployées dans le monde» , note la publication. 

Selon le journal, et les lois américaines, les autorités américaines doivent d’abord obtenir une ordonnance du tribunal afin de demander des informations aux entreprises de télécommunications qui leur permettraient d’établir les mouvements des Américains. Selon le journal, dans ce cas, RUMO utilise une faille dans la loi sur la protection des renseignements personnels. Le personnel du département part du fait qu’il n’a pas besoin d’une autorisation judiciaire pour acheter de telles bases de données. 

    Le matériel ne précise pas quelles enquêtes concernant des citoyens d’autres États sont menées par la DIA. Il n’est pas non plus expliqué quels pays sont en question. 

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

 

Сommentaires:

comments powered by HyperComments