Le Pentagone achète des bases de données pour espionner les Américains

Des failles législatives ont permis à l’agence de renseignement du département américain de la Défense d’acquérir des bases de données sans ordonnance du tribunal. 

  Le Pentagone achète des bases de données pour espionner les Américains

Selon les documents que le personnel du département a remis au sénateur démocrate Ron Wyden en réponse à sa demande, le Pentagone a surveillé le mouvement des Américains, en utilisant des données achetées à certains courtiers. À l’heure actuelle, il y a cinq enquêtes connues au cours des deux dernières années et demie, dans lesquelles des méthodes illégales ont été lancées. 

Lire aussi : L’Ombudsman rendra visite à Navalny après sa mise en quarantaine

Le plus remarquable est que l’intelligence s’intéresse au mouvement des étrangers à l’étranger. Le New York Times rappelle que les développeurs d’applications mobiles ont la possibilité de collecter des informations sur la localisation des utilisateurs. Ces données sont combinées puis vendues aux courtiers. Ceux-ci, à leur tour, revendent les matériaux. Le gouvernement américain est l’un de leurs clients. 

Habituellement, lorsque ce type de données arrive au Pentagone, ses employés doivent saisir les tribunaux pour obtenir un mandat avant d’utiliser les informations. Certes, ici l’agence de renseignement profite d’une faille dans la loi sur la protection de la vie privée. La loi vous oblige à demander un mandat uniquement si les données doivent être obtenues auprès des compagnies de téléphone. Les courtiers avec leurs bases de données sont hors de question. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

 

Сommentaires:

comments powered by HyperComments