Donald Trump toujours au centre du jeu politique chez les républicains

Les sénateurs ont prêté serment, ce mardi 27 janvier, en tant que jurés du procès de Donald Trump qui ouvrira dans deux semaines.

Donald Trump toujours au centre du jeu politique chez les républicains

Pour que Donald Trump soit condamné, il faudrait que dix-sept sénateurs républicains votent en faveur de sa culpabilité. C’est loin d’être gagné vu l’emprise que l’ex-président conserve sur le parti.

Lire aussi : Une conséquence inattendue du coronavirus

Les élus républicains sont divisés sur l’attitude de Donald Trump, mais ils resserrent les rangs à l’approche de son procès.

Même si l’attitude de Donald Trump a clairement mis mal à l’aise les élites du parti, on a assisté ce mardi à un vote en bloc des sénateurs républicains pour tenter d’annuler son procès : 45 d’entre eux ont en tout cas soutenu l’objection soulevée par le libertarien Rand Paul. Il estime que la procédure n’est pas conforme à la Constitution.

Seuls cinq sénateurs républicains ont donc osé défier l’ancien locataire de la Maison Blanche. Même Mitch McConnell, qui a pourtant directement attribué la responsabilité des émeutes du capitole à Donald Trump, a voté pour tenter de lui épargner l’humiliation d’un second procès.

Les démocrates ont maintenant la majorité au Sénat, ce procès aura donc bien lieu, mais le résultat de ce vote de procédure rend très improbable la condamnation de l’ex-président. Il faudrait pour cela les voix de 17 sénateurs républicains.

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments