La Russie accuse les membres de l’AIEA d’avoir tenté d’aggraver la situation avec l’Iran

Un certain nombre de pays de l’AIEA, y compris ceux qui siègent au Conseil des gouverneurs de l’Agence, saisissent chaque occasion d’aggraver la situation autour de l’Iran et le Plan d’action global conjoint sur le programme nucléaire iranien (JCPOA), Moscou considère que ce vice-président russe contre-productif, a déclaré le ministre Sergei Ryabkov.

  La Russie accuse les membres de l'AIEA d'avoir tenté d'aggraver la situation avec l'Iran

« L’AIEA surveille, publie les rapports. Malheureusement, leur contenu devient immédiatement public. Nous sommes convaincus et nous l’avons répété à maintes reprises que c’est faux. Tout d’abord, il est nécessaire de donner aux délégations à Vienne, la possibilité de travailler. les problèmes avant de les rendre publics Mais il existe des forces influentes, y compris parmi les membres du Conseil des gouverneurs de l’AIEA, parmi les pays membres de l’AIEA, qui souhaitent saisir toute occasion, si vous le souhaitez, d’aggraver la situation , créer une excitation supplémentaire et, sur cette base, faire pression sur Téhéran, ce qui est contre-productif. à notre avis. Nous le déclarons également directement» , a déclaré Ryabkov. 

Auparavant, il a déclaré que Moscou était perplexe face au fait que des documents confidentiels «fuyaient» constamment du secrétariat de l’AIEA vers les médias et que la Russie avait l’intention de soulever cette question avec l’agence. 

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments