L’Iran fait rapport sur l’accord de surveillance de l’AIEA

L’AIEA effectuera la surveillance nécessaire en Iran, a déclaré lundi le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Said Khatibzade. 

L'Iran fait rapport sur l'accord de surveillance de l'AIEA

« Certains contrôles nécessaires, demandés par l’AIEA, seront effectués dans le cadre des obligations découlant de l’accord de garanties » , a déclaré Khatibzade lors de la réunion, qualifiant le résultat de la visite du directeur général de l’AIEA, Rafael Grossi, d’une réalisation diplomatique significative.

Lire aussi : Près de la moitié des républicains sont prêts à rejoindre le parti de Trump

Il a également souligné que l’accord conclu ne contredit pas le décret parlementaire obligeant les autorités à suspendre la mise en œuvre du protocole additionnel sur les inspections étendues à l’accord avec l’AIEA. Les inspections de l’AIEA seront limitées à partir du 23 février, a souligné un diplomate 

Suite à sa visite à Téhéran, Grossi a déclaré qu’un « bon résultat » et un « accord technique temporaire » avaient été obtenus avec l’Iran, selon lesquels l’AIEA continuerait les activités de vérification et de surveillance nécessaires en Iran. Selon la déclaration commune, cela durera jusqu’à trois mois et ne contredira pas la loi. 

L’Organisation iranienne de l’énergie atomique, à son tour, a expliqué que Téhéran avait donné trois mois pour lever les sanctions afin que l’accès de l’AIEA aux informations de certaines installations nucléaires soit rétabli: la liste des installations est confidentielle, l’AIEA n’y aura pas accès ou aux enregistrements des caméras sur les objets. 

L’Iran conservera les informations pendant trois mois sans les transférer à l’AIEA. Si les sanctions ne sont pas levées, les enregistrements seront effacés. Avant la visite de Grossi en Iran, il a été signalé que les caméras pouvaient être démontées. À la suite de la visite à Téhéran, Grossi a déclaré qu’un « bon résultat » et un « accord technique temporaire » avaient été obtenus avec l’Iran, selon lequel l’AIEA poursuivrait les activités de vérification et de surveillance nécessaires en Iran. Selon la déclaration commune, cela durera jusqu’à trois mois et ne contredira pas la loi. 

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments