Netanyahou demande à Biden de maintenir la pression sur la CPI pour éviter une enquête en Palestine

Benjamin Netanyahou souhaiterait que les Etats-Unis maintiennent leurs sanctions contre les membres de la Cour pénale internationale afin de limiter la probabilité d’une enquête sur des crimes de guerre commis à Gaza et en Cisjordanie en 2014.

Netanyahou demande à Biden de maintenir la pression sur la CPI pour éviter une enquête en Palestine

Le 17 février 2021, le Premier ministre israélien, Benjamin Nethanyahou, aurait demandé au président des Etats-Unis Joe Biden de maintenir les sanctions prises par l’administration précédente à l’encontre des membres de la Cour pénale internationale (CPI) située à La Haye aux Pays-Bas pour avoir ouvert une enquête sur des crimes de guerre commis par les forces américaines en Afghanistan.

Comme le rapporte Axios, les responsables israéliens craindraient notamment que la levée des sanctions américaines conduise le procureur de la CPI à penser que les Etats-Unis ne sont pas opposés à l’ouverture d’une enquête sur de potentiels crimes de guerre commis par Israël en Cisjordanie et à Gaza. L’Etat hébreu serait très inquiété par le fait que cette enquête pourrait conduire à des mandats d’arrêt contre des responsables et des militaires israéliens.

Le Premier ministre israélien aurait d’ailleurs indiqué, à l’occasion d’une commémoration pour des soldats disparus au combat : «Dans mon appel téléphonique avec le président Biden, nous avons parlé de notre obligation morale de protéger nos troupes contre ceux qui tentent de diffamer leur moralité par de fausses affirmations», faisant référence à la CPI qui menace aujourd’hui d’ouvrir une enquête pour «crimes de guerre» sur les territoires de la Palestine occupée.

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments