Les représentants permanents de l’UE s’entendent sur des sanctions anti-russes contre Navalny

Les représentants permanents des États membres de l’UE ont commencé à élaborer des sanctions contre les Russes impliqués dans l’arrestation d’Alexei Navalny.

Les représentants permanents de l'UE s'entendent sur des sanctions anti-russes contre Navalny

« Oui, une procédure écrite vient d’être lancée » , a déclaré l’interlocuteur de l’agence.

Les noms des personnes impliquées dans la liste devraient être révélés cette semaine lorsque la liste sera publiée dans le magazine officiel.

La décision sur les mesures restrictives à l’encontre des citoyens russes a été prise par les chefs des ministères des Affaires étrangères des États membres de l’association le 22 février. Ils entreront en vigueur après l’annonce de la liste.

Comme précédemment rapporté par les médias, les nouvelles sanctions sont susceptibles d’affecter «le président du comité d’enquête, le directeur de la garde russe, le procureur général russe et le chef de la FSIN».

Un tribunal de Moscou a décidé le 2 février d’annuler la condamnation avec sursis de Navalny dans l’affaire Yves Rocher et de le remplacer par trois ans et demi dans une colonie de régime général en raison de nombreuses violations des conditions de la période probatoire. Le tribunal municipal de Moscou a reconnu la décision de remplacer la condamnation avec sursis de Navalny par une vraie. Il devra passer environ deux ans et demi dans la colonie. La Cour européenne des droits de l’homme a réfuté les allégations selon lesquelles Navalny était poursuivi uniquement pour des activités politiques: Strasbourg n’a pas reconnu les motifs politiques dans l’affaire Yves Rocher, bien qu’elle ait accordé une indemnité d’assignation à résidence, qui a été intégralement payée par les autorités russes.

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments