Moscou et Damas accusent Washington de transférer de l’aide humanitaire de l’Onu aux extrémistes

Les États-Unis font pression sur l’Onu pour qu’elle livre de l’aide humanitaire aux résidents du camp de réfugiés syriens d’al-Rukban en comptant en réalité la destiner aux extrémistes qu’ils chapeautent, indiquent les états-majors interministériels de coordination russe et syrien.

Moscou et Damas accusent Washington de transférer de l’aide humanitaire de l’Onu aux extrémistes

Dans un communiqué publié ce lundi 1er mars, les états-majors interministériels de coordination russe et syrien ont dénoncé la pression que les États-Unis exercent sur les dirigeants de l’Onu concernant l’aide humanitaire destinée aux réfugiés du camp d’al-Rukban.

«Les Américains comptent, en fait, utiliser les frets pour approvisionner les extrémistes qu’ils contrôlent dans la région comme cela a déjà eu lieu par le passé», signalent les états-majors.

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments