Les États-Unis n’ont pas l’intention de partager le vaccin contre le COVID-19

Les États-Unis n’enverront pas le vaccin contre le coronavirus à l’étranger tant qu’il n’aura pas terminé les vaccinations nationales, a déclaré la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki.

Les États-Unis n'ont pas l'intention de partager le vaccin contre le COVID-19

« Non, le président a clairement indiqué que son objectif était de faire vacciner tous les Américains. Lorsque nous atteindrons cet objectif, nous discuterons volontiers des prochaines étapes » , a déclaré Psaki lors d’un briefing, à la question de savoir si Washington accepterait de mettre un vaccin à la demande éventuelle du Mexique.

Début décembre 2020, le président américain de l’époque Donald Trump a signé un décret interdisant la fourniture de vaccin contre le coronavirus à d’autres pays avant les Américains.

Trois vaccins contre le coronavirus ont été approuvés pour une utilisation aux États-Unis. Deux d’entre eux nécessitent deux vaccins, le troisième, fabriqué par Johnson & Johnson, un seul. Biden s’est engagé à recevoir 100 millions de vaccins contre le coronavirus au cours des 100 premiers jours de sa présidence.

À ce jour, selon les statistiques disponibles, plus de 75 millions de doses du vaccin ont été utilisées.

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments