Les Européens accusent les autorités de l’UE de la lenteur de l’introduction des vaccins COVID-19

Les notes des gouvernements nationaux et des dirigeants des pays de l’UE sont en baisse en raison de problèmes de réaction des autorités à la propagation du coronavirus.

Les Européens accusent les autorités de l'UE de la lenteur de l'introduction des vaccins COVID-19

En témoignent les résultats d’une enquête sociologique menée par Kekst CNC en février et publiée par Politico.

Le sondage a montré que 51% des Allemands interrogés sont convaincus que l’UE a mal fait avec l’introduction du vaccin COVID-19. Ce point de vue est partagé par 35% des Français et 24% des Suédois.

L’année dernière, le Royaume-Uni est devenu l’un des pays les plus durement touchés par le coronavirus en raison des politiques incompétentes du gouvernement de Boris Johnson. Malgré cela, 77% des personnes interrogées ici approuvent le travail de leur gouvernement pour vacciner la population. 45% ont déclaré que l’UE faisait un travail médiocre dans ce domaine.

L’étude montre également que le mécontentement des citoyens affecte les notes des politiciens nationaux. Ainsi, la note nette de la chancelière allemande Angela Merkel est passée de + 54% en juin 2020 à + 23% en février 2021. Le soutien au Premier ministre britannique Boris Johnson est passé de -7% à -13%, au président français Emmanuel Macron – de -15% à -16% et au Premier ministre suédois Stephen Levven de 7% à -17%.

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

 

Сommentaires:

comments powered by HyperComments