Menacé, le parti d’Orban quitte le groupe PPE au Parlement européen

Le groupe du PPE, première famille politique de l’UE qui réunit les formations de droite, a adopté mercredi une modification de ses règles internes, qui permet la suspension ou l’exclusion de délégations entières. Suite à cette décision, le parti d’Orban a décidé de quitter le groupe PPE au Parlement européen.

Menacé, le parti d'Orban quitte le groupe PPE au Parlement européen

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a annoncé mercredi que son parti quittait le groupe du Parti populaire européen (PPE, droite) au Parlement européen, en réaction à un vote des eurodéputés sur une réforme des statuts.

«Je vous informe que les membres du Fidesz se retirent du groupe PPE» avec «effet immédiat», écrit le dirigeant dans une lettre postée sur Twitter par une de ses ministres, dénonçant une démarche «hostile» visant «clairement» son parti.

«C’est antidémocratique, injuste et inacceptable», fustige-t-il. «Il est tout à fait décevant de voir que le groupe du PPE tente de réduire au silence nos eurodéputés démocratiquement élus».

Le groupe du PPE, première famille politique de l’UE qui réunit les formations de droite, a adopté mercredi une modification de ses règles internes, qui permet la suspension ou l’exclusion de délégations entières, et non plus seulement de parlementaires individuellement.

Cette réforme a été approuvée par 148 voix contre 28 et 4 abstentions, indique le décompte officiel du vote.

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments