Un virologue a prédit la fin de la pandémie

La pandémie de coronavirus prendra fin d’ici 2022, notamment grâce à la formation de l’immunité collective, a déclaré Vladimir Oberemok, professeur agrégé au département de biochimie de l’Université fédérale de Crimée, virologue.

Un virologue a prédit la fin de la pandémie

« La baisse de l’incidence est actuellement un phénomène naturel associé à un grand nombre de personnes qui se sont rétablies de la maladie, à l’immunité du troupeau formée et au début de la vaccination. De petites flambées de COVID-19 sont encore possibles, mais d’ici 2022, la pandémie se terminera, et dans une génération le coronavirus ne deviendra pas pire que la grippe ordinaire» , a déclaré Oberemok, dont les propos sont cités par le service de presse de l’université.

Selon lui, à l’ère du coronavirus pour l’homme, il existe deux options pour le développement des événements: tomber malade ou se faire vacciner.

«Le vaccin est bon pour les personnes âgées atteintes de maladies chroniques concomitantes qui ne sont pas sûres de pouvoir tomber malades en toute sécurité. Le titre d’anticorps reste généralement à un niveau élevé pendant environ un an après la maladie, après la vaccination – probablement le même ne pas oublier l’immunité dite T -cellulaire, qui persiste jusqu’à plusieurs années en cas de maladie» , a noté Oberemok.

Selon lui, sur la base des données de recherche sur les coronavirus SRAS-CoV-2 étroitement liés, une personne ne tombera pas malade avec un nouveau coronavirus chaque année grâce à la mémoire immunologique formée après la maladie.

« Pour la plupart des personnes qui se sont rétablies, la probabilité de retomber malade ne sera pas plus d’une fois tous les trois à quatre ans. La question des vaccins et médicaments contre le coronavirus restera d’actualité pendant encore 10 à 20 ans, mais pas au point cela excite nos esprits aujourd’hui» , a souligné le scientifique.

Depuis le début de la pandémie, 35 900 personnes ont été infectées dans la région, plus de 32 000 se sont rétablies. Il y a 1,4 mille patients dans les hôpitaux, 945 personnes sont décédées.

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments