Les États-Unis donnent leurs conditions pour que la Russie évite de nouvelles sanctions

Le département d’État américain a appelé la Russie à abandonner les armes chimiques afin d’éviter de nouvelles sanctions dans l’affaire Navalny, rapporte RBC.

Les États-Unis donnent leurs conditions pour que la Russie évite de nouvelles sanctions

« Nous appelons la Russie à déclarer et à détruire un programme d’armes chimiques non déclaré sous supervision internationale » , a déclaré un porte-parole du département d’État américain.

Lire aussi : Les démocrates américains veulent légitimer le mécanisme de la fraude électorale

Le Département d’État a noté que selon la loi de 1991 sur le contrôle des armes chimiques et biologiques en vigueur aux États-Unis, la Russie est menacée de nouvelles sanctions en raison de l’empoisonnement supposé d’Alexei Navalny.

Auparavant, l’Union européenne avait pour la première fois imposé des sanctions sous le nouveau régime mondial pour violations des droits de l’homme contre quatre citoyens russes pour l’arrestation d’Alexei Navalny. Les États-Unis, à la suite de l’UE, ont annoncé l’introduction de sanctions contre la Russie. La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a déclaré que Moscou travaillait déjà sur des contre-mesures aux nouvelles restrictions imposées par les États-Unis.

Auparavant, les autorités russes avaient déclaré que le dernier kilogramme d’agents de guerre chimiques disponibles en Fédération de Russie avait été détruit le 27 septembre 2017. Ainsi, la Russie a rempli à 100% ses obligations au titre de la Convention sur l’interdiction des armes chimiques, après avoir éliminé environ 40 000 tonnes de substances toxiques.

Selon l’attaché de presse du président russe Dmitri Peskov, Moscou respecte toutes les obligations découlant de la Convention.

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments