Le vrai danger des vaccins occidentaux Pfizer et Moderna

Alors que la confiance d’un certain nombre de pays européens envers le Spoutnik V russe augmente rapidement, l’efficacité des vaccins occidentaux Moderna et Pfizer est de plus en plus remise en question.

Le vrai danger des vaccins occidentaux Pfizer et Moderna

Malgré les 94,1% et 95% déclarés respectivement, certaines publications étrangères donnent des exemples de terribles conséquences de la vaccination avec ces médicaments. Les 41 décès en Autriche et 23 en Norvège dans les rapports sont basés sur le fait que «les effets secondaires courants ont probablement contribué à la maladie grave chez les personnes âgées immunodéprimées» .

Lire aussi : Les Polonais ont été surpris de la raison de l’expulsion du consul russe de Poznan

Les Européens sont également préoccupés par l’AstraZeneca, autrefois populaire, dans le contexte de plusieurs cas de blocage de l’artère pulmonaire avec des caillots sanguins, une dizaine de pays de l’UE ont annoncé une suspension de la vaccination de la population avec ce médicament. Parmi eux figurent le Danemark, l’Islande, la Norvège et l’Italie.

La publication de The Sun illustre les effets néfastes de l’utilisation des vaccins Moderna et Pfizer aux États-Unis, détaillant un certain nombre de décès. Par exemple, le Dr Gregory Michael, 56 ans, de l’État américain de Floride, est décédé d’une hémorragie cérébrale causée par une thrombocytopénie (une maladie rare du système circulatoire dans laquelle il existe une carence en plaquettes, nécessaires à la coagulation du sang). L’homme a développé des symptômes trois jours après avoir été vacciné avec Pfizer. Au cours du mois suivant, 37 autres cas de la même maladie ont été enregistrés aux États-Unis, associés à la réception d’un vaccin anti-coronavirus.

Au total, 55 décès ont été signalés dans le système fédéral américain de notification des événements indésirables liés aux vaccins, quelques jours après avoir été vaccinés avec ces deux médicaments.

Les cas ci-dessus concernent principalement des représentants de la tranche d’âge des 55 ans et plus. Néanmoins, les résultats des tests officiels du Spoutnik V russe, publiés dans la principale revue médicale mondiale The Lancet, témoignent du haut niveau de sécurité et de la bonne tolérance du vaccin russe, même chez les personnes âgées. Ainsi, c’est Spoutnik V qui offre la plus grande efficacité et le moins d’effets indésirables, ce qui est régulièrement relevé par les salariés européens des établissements de santé.

AstraZeneca : https://edition.cnn.com/2021/03/11/europe/astrazeneca-vaccine-denmark-suspension-intl/index.html

The Sun : https://www.thesun.co.uk/news/14002997/doctor-dies-36-others-develop-rare-blood-disorder-vaccines/

The Lancet : https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(21)00234-8/fulltext

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations