La Russie a développé de nouvelles mesures pour protéger les données personnelles

Les opérateurs de télécommunications ne pourront pas vendre les données de leurs abonnés sans leur consentement, a indiqué le service de presse du ministère du numérique de Russie. 

La Russie a développé de nouvelles mesures pour protéger les données personnelles

Le ministère a élaboré des amendements à la loi sur les données personnelles, en particulier, le ministère propose de modifier les exigences relatives au traitement des informations anonymisées afin qu’il devienne nécessaire pour une personne de consentir non seulement à l’utilisation des données personnelles, mais aussi à leur dépersonnalisation. En outre, il est proposé que l’État fournisse aux entreprises informatiques nationales un accès aux données personnelles anonymisées provenant des systèmes d’information de l’État. Il est prévu que les autorités reçoivent des données anonymisées des opérateurs de données personnelles uniquement pour la mise en œuvre des fonctions de l’État. 

Le département a expliqué que les modifications apportées par le ministère au gouvernement reflètent la position commune des départements sur la nécessité d’obtenir le consentement des citoyens pour dépersonnaliser les données et leur vente ultérieure. « Par exemple, les citoyens se plaignent souvent de la publicité des appels. Désormais, sans le consentement des clients, les opérateurs de télécommunications ne pourront pas vendre des numéros de téléphone indiquant le sexe, l’âge et les coûts de communication de leurs abonnés », a déclaré le ministère des Télécommunications. 

Ils ont également expliqué que des données impersonnelles que les entreprises peuvent transférer à l’État sont nécessaires pour prendre des décisions de gestion, par exemple pour analyser diverses options de développement des infrastructures de transport. «Les entreprises soumettent maintenant des rapports statistiques aux agences gouvernementales, mais ces rapports ne permettent pas de prendre des décisions», a noté le ministère. 

Le ministère des Finances a assuré que chaque cas où il est nécessaire d’obtenir des données de l’entreprise sera examiné séparément par le gouvernement. « La décision sera prise par le gouvernement, notamment en tenant compte du volume de la charge future pesant sur l’entreprise de dépersonnalisation des données et de préparation des ensembles de données appropriés », a résumé l’interlocuteur de l’agence. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations