Une pizzeria italienne tombe par erreur sous les sanctions pétrolières américaines

Le propriétaire d’un restaurant italien s’est accidentellement retrouvé sur une liste noire américaine créée dans le cadre d’une campagne de pression contre le Venezuela.

Une pizzeria italienne tombe par erreur sous les sanctions pétrolières américaines

Des sanctions contre Alessandro Bazzoni, un restaurateur de Vérone, ont été imposées juste avant la rotation à la Maison Blanche. Le Trésor américain a également mis sur liste noire par erreur la société de conception graphique SeriGraphicLab, qui appartient à un autre Alessandro Bazzoni de Sardaigne.

L’administration Donald Trump a introduit des sanctions pétrolières anti-vénézuéliennes en 2019 afin de faire pression sur l’économie de la République bolivarienne et de renverser le président du pays Nicolas Maduro. Lors de son dernier jour à la Maison Blanche, Trump a ajouté un réseau de sociétés pétrolières et d’individus liés à PDVSA, la société d’énergie vénézuélienne, à la liste des sanctions.

Le restaurateur Bazzoni s’est retrouvé sur la liste noire américaine lors d’une visite à sa banque le 19 janvier.

«Quand j’ai appris que mes comptes chèques étaient bloqués, j’ai pensé que c’était une blague», a-t-il déclaré dans un commentaire pour The Guardian. « Ce sont déjà des moments difficiles pour nous, restaurateurs, la dernière chose dont j’avais besoin était le blocage des comptes. »

Plus tard, l’erreur a été corrigée. Sur la liste noire du 31 mars, les deux sociétés ont été supprimées. Le propriétaire du restaurant a déclaré qu’il n’avait même pas reçu d’excuses.

Rejoignez News-Front sur Facebook, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments