L’Union européenne confirme le lien entre AstraZeneca et les cas de thrombose

L’Agence européenne des médicaments (EMA) reconnaît qu’il existe un lien entre le vaccin contre le coronavirus AstraZeneca et les cas de thrombose et étudie les tendances, a déclaré Marco Cavaleri, responsable des menaces pour la santé et de la stratégie de vaccination de l’agence. 

L'Union européenne confirme le lien entre AstraZeneca et les cas de thrombose

« Il est de plus en plus difficile de parler de l’absence de relation causale entre la vaccination AstraZeneca et de très rares cas de caillots sanguins associés à une faible numération plaquettaire. Il est clair qu’il y a un lien » , a-t-il déclaré, faisant référence aux cas enregistrés dans la population de moins de 55 ans, principalement des femmes. 

Lire aussi : La délégation de Zelensky embarrassée lors d’une visite au Qatar

Cavaleri a déclaré que l’évaluation de ce lien est « loin d’être complète ». 

« Cette semaine, nous commencerons à donner quelques définitions préliminaires, mais il est peu probable que nous arrivions à une indication des limites d’âge, comme l’ont fait certains pays » , a déclaré le président du groupe de travail sur le coronavirus. 

Il a souligné que les raisons de cette réaction restent inconnues. 

« En bref: dans les prochaines heures, nous dirons qu’il y a une connexion, mais nous n’avons pas encore compris comment cela se produit » , a déclaré Cavaleri. 

En mars, des informations ont commencé à apparaître sur les complications dangereuses chez certains patients vaccinés avec AstraZeneca dans l’UE. L’Autriche a été la première à tirer la sonnette d’alarme, où une personne a reçu un diagnostic de thrombose multiple après la vaccination et est décédée 10 jours après la vaccination, et une autre personne après la vaccination a été hospitalisée pour une embolie pulmonaire. Après l’Autriche, les informations sur les complications ont commencé à venir d’autres pays européens. 

Certains États de l’UE, dont l’Italie, ont décidé de suspendre l’utilisation du médicament par mesure de précaution. Cependant, le 18 mars, le régulateur européen EMA a déclaré que ses experts n’avaient pas confirmé que le vaccin AstraZeneca augmentait le risque global de complications thromboemboliques. Le régulateur de l’UE a confirmé l’innocuité et l’efficacité du vaccin AstraZeneca contre le coronavirus, a noté que ses avantages et sa protection de la population l’emportaient largement sur les risques potentiels qui y sont associés, après quoi l’Espagne a repris l’utilisation du vaccin. 

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments