Ce pays premier de l’UE à introduire un «coronapas»

Une solution qui «contribue à la réouverture progressive du Danemark». Depuis le 6 avril, pour entrer dans les commerces non essentiels, les habitants du pays devront se munir de leur «coronapas». Une première dans l’UE, où l’introduction de «certificats verts» au niveau européen est au cœur des débats.

Ce pays premier de l’UE à introduire un «coronapas»

Alors que l’introduction d’un passeport sanitaire fait débat dans de nombreux pays, notamment au sein de l’Union européenne, le Danemark a introduit un «coronapas» mardi 6 avril. Disponible en version papier et numérique, il renseigne sur les résultats des tests Covid-19 effectués, une infection antérieure, ou encore la vaccination, indique le portail danois unifié de la santé Sundhed.

Le Danemark devient ainsi le premier pays de l’UE à introduire une telle mesure au niveau national.

Le document est nécessaire pour entrer dans les commerces non essentiels (coiffeurs, salons de beauté, auto-écoles, etc.). Le «coronapas» sera aussi demandé pour s’installer en terrasse dont la réouverture est prévue le 21 avril et, à partir du 6 mai, dans les restaurants, théâtres et cinémas.

La vaccination des plus de 50 ans doit se terminer vers le 21 mai, date choisie pour la réouverture quasi générale du pays.

Pour l’heure, les Danois peuvent afficher leur pass sanitaire via le site ou l’application MinSundhed. Les développeurs travaillent sur une autre version, plus avancée, qui doit être lancée fin mai, précisant qu’au cours de ces dernières semaines ils ont quadruplé les capacités des serveurs pour pouvoir répondre à la forte augmentation des consultations.

L’envoi des «coronapas» par la poste est également envisagé.

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments