Les médias ont nommé un nouvel atout pour la Russie capable de changer les relations avec l’Europe

Le succès des vaccins russes contre le coronavirus est devenu le nouvel atout politique de Moscou dans les relations avec l’Union européenne, a déclaré le journaliste Jan Heglund. Son article a été publié dans le journal suédois « Göteborgs-Posten ». 

Les médias ont nommé un nouvel atout pour la Russie capable de changer les relations avec l'Europe

Selon Heglund, les problèmes de vaccination dans les pays européens, d’une part, et le succès objectif du Spoutnik V russe, d’autre part, peuvent inciter les dirigeants européens à modifier partiellement leur politique à l’égard de Moscou. 

« Il y a un désespoir politique en Europe face aux retards dans la livraison et la distribution des vaccins entre les pays au milieu de la propagation croissante de l’infection. De plus en plus de pays se tournent vers l’Est vers des doses sûres qui sont largement utilisées mais qui n’ont pas encore été approuvées par l’Agence européenne des médicaments EMA. » , il a écrit. 

Comme argument, Heglund a cité, en particulier, la position de la dirigeante allemande Angela Merkel. Auparavant, elle avait déclaré à plusieurs reprises que l’Allemagne était prête à acheter le vaccin Spoutnik V après son enregistrement dans l’Union européenne. 

Le vaccin russe contre le coronavirus Spoutnik V fait l’objet d’une procédure de révision progressive depuis le 4 mars à l’Agence européenne des médicaments EMA, qui approuve les vaccins à utiliser sur le marché européen. Auparavant, l’EMA a exprimé l’espoir que l’évaluation du «Spoutnik V» se tiendra dans un délai accéléré, mais il n’y a pas de date pour l’approbation du vaccin. Selon les médias, l’approbation du vaccin russe, s’il n’y a pas de difficultés, devrait être attendue en mai. 

Le vaccin russe Spoutnik V, développé par le Centre Gamaleya, a été enregistré dans une soixantaine de pays pour une population totale de plus de 1,5 milliard d’habitants. En termes de nombre d’approbations reçues par les régulateurs gouvernementaux, il se classe au deuxième rang mondial. L’efficacité du vaccin à 91,6% est confirmée par la publication de données dans la principale revue médicale The Lancet. 

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments