Thierry Breton analyse le retard de l’UE avec l’enregistrement du vaccin Spoutnik V

Le commissaire au Marché intérieur, Thierry Breton, qui supervise la politique de vaccination à la Commission européenne (CE), a déclaré que même si le vaccin russe Spoutnik V est autorisé, il arrivera « trop tard » dans l’UE. 

  Thierry Breton analyse le retard de l'UE avec l'enregistrement du vaccin Spoutnik V

    «L’Agence européenne des médicaments (EMA) étudiera Spoutnik V et donnera une évaluation correcte, j’en suis convaincu. Mais l’approbation ne signifie pas que le vaccin peut être produit en quantités suffisantes. Dans un cas normal, plusieurs mois doivent s’écouler avant qu’il ne soit possible d’établir et de démarrer la production correspondante. Pour notre objectif, inculquer, si possible, tous les Européens en été, « Spoutnik V » viendra tout simplement trop tard » , a déclaré le commissaire européen dans un entretien avec Der Spiegel

Lire aussi : Un attaché militaire américain visite le Donbass avec l’écusson « l’Ukraine ou la mort »

Plus tôt, Breton a déclaré que l’Union européenne n’avait pas besoin du vaccin russe contre le coronavirus. Selon lui, les CE n’ont aucun doute sur la qualité du médicament, mais elles auraient connaissance de « difficultés avec la production de ce vaccin » .   

Le président russe Vladimir Poutine, commentant ces déclarations, souligne que la Fédération de Russie n’impose ses médicaments à personne, mais que de telles déclarations dans l’Union européenne font penser que les responsables européens défendent les intérêts des entreprises individuelles avant celles de leurs concitoyens. 

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments