«EELV = traitres», «Non à l’islamisation»: Schiappa dénonce les tags à Rennes

Après la découverte de tags antimusulmans et anti-EELV à Rennes, Marlène Schiappa s’est rendue à la Grande mosquée de Paris pour exprimer son soutien aux musulmans. Sa déclaration survient quelques jours après qu’elle a attaqué la municipalité EELV de Strasbourg qui souhaite financer la construction d’une mosquée.

«EELV = traitres», «Non à l’islamisation»: Schiappa dénonce les tags à Rennes

La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté Marlène Schiappa a condamné ce lundi 12 avril les tags insultants découverts sur les murs du centre culturel islamique Avicenne à Rennes à la veille du ramadan, relate BFM TV.

«Je voudrais d’abord très fermement condamner ces tags qui sont absolument ignobles et qui sont une insulte et une menace non pas seulement pour les musulmans, mais aussi pour toute la République. Parce qu’en République, on respecte la laïcité, et la laïcité c’est aussi la liberté de culte et la liberté de conscience», a indiqué Mme Schiappa lors de sa visite à la Grande mosquée de Paris.

Elle a déclaré soutenir «l’ensemble des musulmans et l’ensemble des personnes qui ont été visées, blessées par ces tags très violents et très virulents», au lendemain d’une déclaration faite par le ministre de l’Intérieur Darmanin qui avait promis la «protection» des lieux de culte musulmans.

«C’est également ce message de soutien que je suis venue apporter auprès du recteur de la Grande mosquée de Paris et de l’ensemble des personnes de la Grande mosquée», a assuré la ministre déléguée.

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments