La Russie a commenté les propos d’Aliyev à propos du couloir de Zangezur

La représentante officielle du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova, commentant les propos du président azerbaïdjanais Ilham Aliyev à propos du couloir de Zangezur, a déclaré que les déclarations et les mesures pratiques de Bakou et d’Erevan devraient être conformes aux accords trilatéraux des dirigeants du Karabakh. 

La Russie a commenté les propos d'Aliyev à propos du couloir de Zangezur

Auparavant, Aliyev a menacé Erevan de résoudre le problème de la construction du couloir de Zangezur à travers le territoire arménien « avec l’aide de la force » au cas où la partie arménienne refuserait de le faire volontairement. Le Président appelle Zangezur et Erevan « terres historiques » de l’Azerbaïdjan et déclare que le peuple azerbaïdjanais a le droit d’y retourner. Le ministère arménien des Affaires étrangères a qualifié les propos d’Aliyev d’empiétement sur l’intégrité territoriale du pays. 

« Nous appelons les parties à s’abstenir de toute rhétorique revancharde et militariste, qui peut à nouveau mettre la région au bord de la guerre. Nous partons du fait que les déclarations et les mesures pratiques de Bakou et d’Erevan doivent aller dans le sens des accords trilatéraux de les dirigeants de la Russie, de l’Azerbaïdjan et de l’Arménie en date du 9 novembre 2020 et du 11 janvier 2021» , a déclaré Zakharova lors d’un briefing, répondant à la question de savoir comment le ministère russe des Affaires étrangères évalue la déclaration d’Aliyev.

« En ce qui concerne, entre autres, la question du déblocage des liaisons de transport économique dans la région, elle s’inscrit également dans la logique que j’ai exprimée » , a-t-elle ajouté.

Selon Aliyev, le couloir de Zangezur, qui reliera la République autonome de Nakhitchevan à l’Azerbaïdjan via la région de Syunik en Arménie, peut profiter non seulement à l’Azerbaïdjan, à l’Arménie, à la Russie, à la Turquie et à l’Iran, mais aussi à d’autres pays de la région, en tant que nouveau « L’artère eurasienne » peut être créée. 

À la fin du mois de septembre 2020, les hostilités ont repris au Haut-Karabakh, qui est devenue une continuation du conflit à long terme et a fait des victimes parmi la population civile. Les parties ont tenté à plusieurs reprises de conclure une trêve, mais l’accord tripartite conclu dans la nuit du 10 novembre s’est avéré un succès. Avec la médiation de Moscou, l’Azerbaïdjan et l’Arménie ont accepté de cesser complètement le feu et d’échanger les prisonniers et les corps des morts. Erevan a également remis les districts de Kelbajar, Lachin et Aghdam à Bakou. En outre, des soldats de la paix russes sont stationnés dans la région. 

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments