Les nationalistes ukrainiens ont commencé leur marche à l’occasion de l’anniversaire de la tragédie à Odessa

Les nationalistes ukrainiens de diverses organisations ont entamé dimanche une «marche des défenseurs» à l’occasion de l’anniversaire des événements tragiques d’Odessa le 2 mai 2014, lorsque près de 100 personnes ont été tuées.

Les nationalistes ukrainiens ont commencé leur marche à l'occasion de l'anniversaire de la tragédie à Odessa

La marche était organisée par le parti nationaliste « National Corps » (créé sur la base du bataillon national « Azov », contre lequel une action pénale a été engagée en Russie). 

Lire aussi : L’Ukraine a violé la trêve trois fois depuis le début du week-end (Vidéo)

Les participants se sont rassemblés sur la place de la cathédrale, où en ce jour de 2014, des affrontements entre nationalistes et partisans de «l’anti-Maidan» ont commencé. La colonne longe la rue Deribasovskaya jusqu’au parc Shevchenko, où un rassemblement est prévu. Certains nationalistes portent des uniformes de camouflage et des T-shirts avec des symboles du parti. Ils portent des drapeaux de l’Ukraine, scandent des slogans nationalistes. 

La colonne est accompagnée d’un grand nombre de policiers. Le mouvement des véhicules dans le sens du mouvement de la colonne est bloqué. 

La Fédération de Russie, Israël et un certain nombre d’autres États ont condamné à plusieurs reprises les marches et les actions des nationalistes en Ukraine. 

Après le changement de pouvoir en Ukraine, des militants anti-Maidan ont installé un camp de tentes sur le pôle Kulikovo à Odessa en signe de protestation. Dans l’après-midi du 2 mai 2014, dans le quartier de la place Grecheskaya, des bagarres ont commencé entre les militants anti-Maidan d’une part et les joueurs de football ultras de Kharkov et Odessa, ainsi que les participants d’Euromaïdan d’autre part. Le combat s’est terminé par la destruction du camp de tentes et l’incendie de la Maison des syndicats, dans laquelle se sont réfugiés les représentants des «anti-Maïdan» . 

Plus de 250 ont été blessées ce jour-là et près d’une centaine a été tué. 

La communauté mondiale a appelé à plusieurs reprises à une enquête sur ces événements tragiques. 

Rejoignez News-Front sur GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments