«Guérilla urbaine»: des Parisiens contraints de tirer des mortiers d’artifice sur des toxicomanes – vidéo

Dans le quartier de Stalingrad, les habitants sont excédés par les dealers de crack, au point que certains ont tenté de les faire fuir avec des mortiers d’artifice, relate Le Figaro. Riverains et élus locaux réclament de vraies mesures de sécurité.

«Guérilla urbaine»: des Parisiens contraints de tirer des mortiers d’artifice sur des toxicomanes - vidéo

Toutes les nuits, depuis des mois, dealers et consommateurs de crack se retrouvent sur l’avenue de Flandre, dans le quartier parisien de Stalingrad (XIXe arrondissement), au vu et au su de tous. Certains habitants, exaspérés par les nuisances sonores et les violences qui en découlent, ont tiré sur eux des feux d’artifice trois nuits d’affilée, du vendredi 30 avril au dimanche 2 mai.

Rejoignez News-Front sur GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments