Le Conseil d’État confirme la dissolution de Génération identitaire

Le juge des référés du Conseil d’État a confirmé lundi la dissolution de l’association d’extrême droite Génération identitaire annoncée par le gouvernement il y a deux mois pour hostilité aux valeurs de la République.

Le Conseil d'État confirme la dissolution de Génération identitaire

Saisi par l’association, le juge des référés «constate que (Génération identitaire) promeut une idéologie incitant à la haine et à la violence envers les étrangers et la religion musulmane», déclare la plus haute juridiction administrative dans un communiqué.

«Le juge des référés relève également que l’association souhaite « entrer en guerre », qu’elle utilise une imagerie et une rhétorique guerrières. Elle organise des camps d’été au cours desquels des exercices de combat sont proposés ainsi que des actions imitant l’action des forces de l’ordre et leurs uniformes afin de faire constater leurs prétendues défaillances et d’apparaître comme un recours.»

«Le juge des référés estime donc que la dissolution de cette association est proportionnée à la gravité des risques pour l’ordre public et la sécurité publique résultant des activités de l’association», ajoute le Conseil d’État.

Rejoignez News-Front sur GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments