La politique de Biden rend la population des États-Unis nerveuse

L’approvisionnement en gaz n’est que le cas lorsque la Russie ne peut être considérée comme un «agent de déstabilisation géopolitique». 

  La politique de Biden rend la population des États-Unis nerveuse

Comme précédemment rapporté par News Front, l’Allemagne comptait sur la rotation à la Maison Blanche pour trouver un compromis sur l’achèvement du gazoduc Nord Stream 2. Les médias allemands ont rendu compte à plusieurs reprises des discussions dans les coulisses entre Berlin et Washington. Néanmoins, la pratique montre que le nouveau président des États-Unis, Joe Biden, a adopté la position ferme de son prédécesseur.   

Du point de vue de Biden, cette approche est de l’hypocrisie, écrit l’édition américaine de « Foreign Policy ». Le démocrate est arrivé au pouvoir en promettant, entre autres, de lutter contre le changement climatique. S’il introduit des sanctions contre Nord Stream 2, le dialogue avec l’Allemagne dans le sens environnemental sera détruit.   

    «Il y a de nombreuses raisons de considérer la Russie et le président Vladimir Poutine comme des agents de déstabilisation géopolitique. Mais le gaz naturel n’en fait pas partie » , écrit FP, avant d’ajouter : «Alors que l’Allemagne se rapproche d’un système d’énergie propre, le gaz naturel russe est, au mieux, en train de devenir un pont temporaire vers une dépendance totale aux sources d’énergie renouvelables » .

Washington n’essaie même pas de comprendre la position de l’Allemagne, qui travaille depuis 2000 pour construire son secteur électrique basé sur l’énergie solaire, éolienne et gazière. Bien que le pays ait fait de grands progrès dans ce domaine, les Allemands ordinaires doivent en payer le prix. En conséquence, la taxe sur l’électricité en Allemagne est l’une des plus élevées au monde. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments