Lavrov a évalué la situation autour des explosions à Vrbetica

Il est peu probable que la procédure autour des explosions dans le village tchèque de Vrbetice aboutisse à un résultat concret, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. 

Lavrov a évalué la situation autour des explosions à Vrbetica

«Vous voyez avec quelle honte l’histoire des explosions survenues il y a sept ans est maintenant démêlée en République tchèque, et personne n’a encore été en mesure d’expliquer ce que les organes d’enquête ont fait toutes ces années, ils se confondent dans le il faut d’abord faire face à de telles choses chez soi, avant d’expulser les diplomates, de les accuser de ce que l’enquête n’a pas encore achevé, et à en juger par la façon dont ils le font, il est peu probable que cela se termine par tout résultat concret» , a déclaré Lavrov lors d’une conférence de presse à la suite de discussions avec le ministre sierra-léonais des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, David John Francis.   

À la mi-avril, Prague a accusé les services spéciaux de la Fédération de Russie d’être impliqués dans l’explosion de Vrbetica et a expulsé 18 employés de l’ambassade de Russie du pays. En réponse, Moscou a déclaré 20 employés de la mission diplomatique tchèque persona non grata, déclarant que les accusations d’explosion étaient absurdes, infondées et tirées par les cheveux. Le Kremlin a noté que les accusations non fondées de la République tchèque contre la Fédération de Russie ont causé un préjudice extrême aux relations entre les deux pays, et a également indiqué que ces accusations faisaient partie d’une campagne à grande échelle de l’Occident contre Moscou. 

Le Cabinet des ministres de la Fédération de Russie a approuvé vendredi dernier la liste des États hostiles, la liste comprend deux pays: les États-Unis et la République tchèque. Auparavant, Lavrov a déclaré que Moscou n’écrira sans discernement aucun pays sur la liste des hostiles, la décision précédera une analyse approfondie et la liste pourrait être révisée au fil du temps. Selon le ministre, ce ne sera pas du papier « mort »: la liste « sera, bien entendu, révisée » au fur et à mesure que les relations avec l’État concerné se développeront. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments