Les cas de thrombose signalés en France augmentent depuis la vaccination avec AstraZeneca

En France, du 23 avril au 6 mai, quatre nouveaux cas de thrombose ont été enregistrés en lien avec l’utilisation du vaccin contre le coronavirus d’AstraZeneca, dont deux sont mortels, selon l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). 

Les cas de thrombose signalés en France augmentent depuis la vaccination avec AstraZeneca

«Quatre nouveaux cas de localisation atypique de thrombose ont été analysés au cours de la période spécifiée, dont deux ont été mortels, maintenant le nombre total de cas de thrombose (en France) depuis le début de la vaccination est de 34, dont 11 mortels» , indique le rapport dit l’ANSM. 

Il est rapporté que les raisons de la formation de caillots sanguins chez un certain nombre de personnes vaccinées contre le COVID-19 sont inconnues, mais « le rôle du vecteur adénoviral » est l’une des hypothèses. L’ANSM n’a pas pu identifier une tranche d’âge spécifique à risque de caillots sanguins. 

L’Agence européenne des médicaments, après avoir examiné des informations supplémentaires sur le vaccin AstraZeneca, a déclaré que ses avantages l’emportaient sur les risques associés, mais a reconnu la probabilité d’un lien entre la vaccination et la survenue très rare de complications thromboemboliques chez les patients. Le régulateur estime nécessaire d’inclure la rare probabilité de telles complications dans la liste des effets secondaires de ce vaccin. Dans le même temps, les experts n’ont pas encore été en mesure de confirmer les facteurs de risque spécifiques associés à AstraZeneca et susceptibles de provoquer une thrombose. On sait seulement que la plupart des cas déjà enregistrés sont survenus chez des femmes de moins de 60 ans dans les deux semaines suivant la vaccination. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments