Le télétravail cède de la place au présentiel: ce que change le nouveau protocole sanitaire

Une nouvelle étape du déconfinement débute ce mercredi en France: les salariés peuvent revenir sur leur lieu de travail, mais les règles sanitaires restent très strictes puisque travailler depuis chez soi reste l’«une des mesures les plus efficaces» pour lutter contre le Covid-19.

Le télétravail cède de la place au présentiel: ce que change le nouveau protocole sanitaire

Le ministère du Travail publie un Protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19, lequel indique que le télétravail reste une mesure efficace contre l’infection mais qui constate également que la situation sanitaire actuelle permet de concilier «activité économique et protection des salariés».

Règles sanitaires

Tous les salariés sont toujours tenus de respecter les gestes barrière, alors que l’employeur doit prendre des mesures pour assurer le nettoyage et la ventilation ou l’aération des locaux et éviter au maximum les contacts rapprochés, limitant «le risque d’affluence, de croisement (flux de personnes) et de concentration (densité) des personnels».

En outre, à l’entrée, les tourniquets sont «à condamner pour éviter le contact mains» et à l’intérieur du bâtiment, un sens unique de circulation doit être mis en place avec un marquage lisible au sol pour éviter les croisements et les retours en arrière. Les horaires d’arrivée et de départ doivent être réorganisés «pour éviter les arrivées nombreuses». Dans les locaux communs ou sociaux, déterminer «le nombre maximum de salariés présents» et garder les «portes ouvertes si possible».

Le port du masque n’est pas obligatoire pour les salariés dans les bureaux individuels s’ils s’y trouvent seuls. Dans un atelier, il est possible de retirer le masque en cas de ventilation et d’aération des locaux «conformes à la réglementation», de la présence d’un nombre limité de personnes et d’une distance d’au moins deux mètres entre les personnes si elles portent une visière.

En extérieur, le port du masque est nécessaire en cas de regroupement ou d’impossibilité de respecter la distance de deux mètres.

Bureaux partagés

Dans les open spaces, il est recommandé d’éviter le face-à-face et de veiller à maintenir un espace suffisant entre les personnes. À titre indicatif, le ministère propose «un paramétrage de la jauge à 4m2 par personne afin de garantir une distance d’au moins un mètre autour de chaque personne dans toutes les directions».

Il estime également nécessaire d’éviter «le partage des outils de travail» comme, par exemple, le clavier et la souris, et d’organiser «leur nettoyage et désinfection».

Personnes vulnérables

En ce qui concerne les personnes vulnérables, elles doivent rester en télétravail autant que faire se peut. Il s’agit avant tout des plus de 65 ans, de ceux qui ont des antécédents cardiovasculaires, qui sont atteints de diabète, d’immunodépression ou d’une maladie rare, ainsi que des femmes entrant dans leur troisième trimestre de grossesse.

L’employeur doit «organiser quand c’est possible leur télétravail». C’est seulement «en cas d’impossibilité» qu’il recommande le travail en présentiel, mais avec des mesures de protection renforcées. Le ministère préconise d’accorder un bureau individuel ou de limiter les risques avec, par exemple, un écran de protection ou l’aménagement des horaires, d’exclure ou de limiter le partage du poste de travail et de le désinfecter «au moins en début et en fin de poste» ou encore d’organiser un mode de déplacement entre le domicile et le lieu de travail, notamment en adaptant les horaires.

Vaccination et contrôle de température

Les salariés et employeurs sont encouragés à se faire vacciner mais cette décision «repose sur le volontariat et le secret médical», poursuit le Protocole.

La prise de température à l’entrée des établissements «n’est pas recommandée», mais le ministère conseille à toute personne de la mesurer elle-même à son domicile et de surveiller l’apparition de symptômes du Covid-19. Toutefois, les entreprises qui le souhaiteraient peuvent organiser un contrôle de la température de leur personnel.

Enfin, en ce qui concerne la cantine, les tables de six personnes sont à nouveau autorisées, mais avec une distance de deux mètres entre chacune sauf si elles sont séparées par une paroi, précise la fiche d’organisation des restaurants d’entreprise du ministère du Travail. La capacité maximale d’accueil de l’établissement doit être affichée à son entrée.

Télétravail

Élisabeth Borne, la ministre du Travail, a déclaré il y a quelques jours au micro de LCI que les règles sanitaires, même si elles allaient être allégées, ne seraient pas annulées.

«Il ne s’agit pas de passer du tout au rien. Il faut rester prudent, mais à partir du 9 juin on redonne des marges de manœuvre aux entreprises», avait-elle noté.

Selon le site Service public, il est prévu de passer à trois jours de télétravail par semaine au lieu de cinq à compter du 9 juin, à deux jours «si la situation sanitaire le permet» à partir du 1er juillet 2021, tandis que le retour au régime de droit commun avec application du nouvel accord-cadre télétravail, s’il est signé, est prévu pour le 1er septembre 2021.

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments