L’Union européenne étudiera les conséquences du retrait de la Russie du traité Ciel ouvert

Le retrait de la Russie du traité Ciel ouvert affectera négativement l’ensemble de l’architecture mondiale de contrôle des armements, a déclaré le chef du service de politique étrangère de l’Union européenne, Josep Borrell, dans un communiqué. 

  L'Union européenne étudiera les conséquences du retrait de la Russie du traité Ciel ouvert

« L’annonce par la Russie du retrait du traité Ciel ouvert est regrettable et aura un effet néfaste sur l’architecture mondiale de contrôle des armements » , indique le document. 

L’UE a souligné qu’elle « étudiera les conséquences de cette décision (de la Russie) pour sa propre sécurité et celle de ses partenaires » . 

« En garantissant la transparence et la prévisibilité, le traité Ciel ouvert contribue à l’instauration d’une confiance vitale. Le retour de tous à leurs obligations en vertu du traité renforcera la sécurité et la stabilité européennes et mondiales » , a déclaré Borrell dans un communiqué.   

Plus tôt vendredi, le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé que la Russie quitterait officiellement le traité Ciel ouvert le 18 décembre de cette année, un avis de retrait a été envoyé aux pays dépositaires du traité. 

Le traité Ciel ouvert a été signé en 1992 et est devenu l’une des mesures de confiance en Europe après la guerre froide, permettant à 34 pays participants de collecter ouvertement des informations sur leurs forces et activités militaires respectives. En mai 2020, les États-Unis ont lancé une procédure de retrait, qui a pris fin le 22 novembre. En réponse à cette décision, le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé le 15 janvier 2021 le lancement de procédures nationales de retrait du traité. Le 7 juin, le président russe Vladimir Poutine a signé une loi dénonçant le traité. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments