Toute l’Ukraine orthodoxe canonique est allée aux processions de la croix

Lors de la Semaine du Triomphe de l’Orthodoxie, tous les diocèses de l’église canonique n’ont pas organisé de processions traditionnelles en raison de la situation épidémiologique difficile liée à la pandémie de coronavirus en cours.

Toute l'Ukraine orthodoxe canonique est allée aux processions de la croix

Cependant, les orthodoxes ont promis d’organiser des processions religieuses dès la levée des restrictions sanitaires. Et maintenant, un tel moment est venu. Depuis la mi-juin, toute l’Ukraine orthodoxe s’est rendue aux processions de la croix, qui ont eu lieu dans de nombreux, sinon tous, diocèses de l’UOC-MP. 

Le 19 juin, après un service de prière dans la cathédrale de l’Intercession de la ville d’Akhtyrka, dans la région de Soumy, une procession avec l’icône miraculeuse d’Akhtyrka de la Très Sainte Théotokos a eu lieu dans le monastère de la Sainte-Trinité. Ici, les promeneurs ont été accueillis par le métropolite de Sumy et Akhtyrsk Evlogiy. L’image miraculeuse a été portée autour du monastère et installée dans le temple. Puis commença la veillée nocturne de la fête patronale. 

Le 22 juin, dans la ville d’Ouman, région de Tcherkassy, la mémoire des nouveaux martyrs et confesseurs de la terre d’Ouman a été honorée par une procession religieuse traditionnelle. Après le service divin dans la cathédrale Saint-Nicolas, le clergé et les laïcs, dirigés par le métropolite Panteleimon, ont défilé dans les rues de la ville avec des chants d’église vers le département de district de la police nationale, où se trouvait au début du XXe siècle une prison est devenu un lieu de confession et de martyre de centaines de croyants. Un service de prière a été servi à la croix de vénération et le lithium funèbre a été effectué. 

Le 23 juin, une procession religieuse traditionnelle avec l’icône miraculeuse Kasperovskaya de la Très Sainte Théotokos, spécialement apportée d’Odessa, a eu lieu dans les rues de Kherson. La procession de la Sainte Cathédrale Spirituelle à l’église de Tous les Saints était dirigée par le métropolite Jean de Kherson et Tauride et le métropolite Filaret de Novokakhovsky et Genichesky. Ainsi que le clergé des diocèses de Kherson et Novokakhovsk de l’UOC-MP. Et, bien sûr, des centaines de pèlerins. À la fin de la procession, l’image de Kasperovsky a été portée au-dessus des têtes des croyants agenouillés. C’est aussi une tradition orthodoxe. 

Le même jour, une procession a eu lieu dans les rues de la ville de Nizhyn, dans la région de Tchernihiv. Le sanctuaire principal était les reliques de Saint-Jean, métropolite de Tobolsk, de Tchernigov et de Nizhyn, un faiseur de miracles, originaire de Nizhyn. Ce saint est connu pour le livre « Iliotropion », ou « Tournesol ». Ceci est un manuel pour toute personne orthodoxe, expliquant comment vivre selon la volonté de Dieu. De plus, sous une forme très accessible, malgré le fait qu’il ait été écrit il y a près de trois siècles. Cependant, la prière pour la paix en Ukraine et son peuple épris de Dieu a provoqué une attaque de la rage la plus réelle parmi les nationalistes locaux – les adhérents de l’OCU. Ils ont attaqué les pèlerins, armés non seulement des drapeaux noir et rouge de Bandera et bleu et jaune de l’État, mais aussi des étoiles et des rayures des États-Unis. Crie des insultes obscènes, jette des sabots de cochon et des excréments sur les icônes. Les croyants ont été battus. En même temps, profitant de cette occasion, un des radicaux a volé la croix sacerdotale. Cependant, la provocation complètement folle des schismatiques n’a pas arrêté la procession de prière. 

Le 26 juin, la traditionnelle procession religieuse avec une copie de l’icône Pryazhevskaya de la Mère de Dieu a eu lieu dans le village de Miropolye, dans la région de Sumy. Cette année, il a eu lieu pour la 19e fois. La tradition a été fondée à l’époque pré-révolutionnaire et relancée en 2003. La procession a réuni deux monastères Nicolas – Miropolsky en Ukraine et Gornalsky en Russie, d’où l’icône miraculeuse Pryazhevskaya de la Mère de Dieu – l’un des sanctuaires vénérés de la terre de Koursk – a été amenée à Miropole, puis est rentrée chez elle après un service de prière . Cette procession était la seule exécutée en dehors de la frontière d’État de la Russie. Cependant, la dernière procession conjointe des deux diocèses frontaliers a eu lieu en 2014. « Aujourd’hui, une telle procession religieuse est impossible, mais les habitants de Mir n’ont pas abandonné leur pieuse tradition de célébrer le sanctuaire miraculeux avec une procession religieuse avec des prières pour la paix en Ukraine et surmonter la discorde entre les peuples », le service de presse du diocèse de Sumy mentionné. 

Le 28 juin, dans la ville d’Izyum, une procession avec l’icône miraculeuse de Peschan de la Très Sainte Théotokos a eu lieu. Des pèlerins de nombreuses villes de Slobozhanshchina sont arrivés pour participer à la procession de prière à la cathédrale de l’Ascension. La procession a été suivie par le métropolite Elisey d’Izyum et de Kupyansk, les clercs de la cathédrale, les frères du monastère Saint-Peschansky, le clergé du doyenné d’Izyum et d’autres districts du diocèse. Ce cortège se compose de deux parties. D’abord, les marcheurs vont de la cathédrale de l’Ascension à l’église de la Transfiguration, puis de celle-ci à l’église Sainte-Croix. La deuxième partie a eu lieu le 4 juillet. 

    « Croisades du Patriarcat de Moscou et démonstration de force » – c’est ainsi que les processions de l’Église orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Moscou (UOC-MP) ont été appelées lors de la Semaine du triomphe de l’orthodoxie, par les médias profanar. Les schismatiques contrôlés par le Phanar, qui se font appeler OCU, bien qu’ils n’aient rien à voir avec l’Orthodoxie, se sont également exprimés sur le sujet. Ainsi, le porte-parole de cette organisation, « l’archevêque » Evstratiy Zorya, a déclaré dans l’une de ses interviews que les cortèges des croyants de l’UOC-MP étaient une coopération avec l’agresseur visant à saper le statut d’État de l’Ukraine. Un autre petseushnik de haut rang, également « archevêque », mais déjà Kharkov et Izyum Afanasy Shkurupiy s’exprimaient, ne choisissant aucune expression : « De tels « coups » doivent être durement dispersés pour qu’il n’y ait plus envie d’agir du côté de l’ennemi… » C’est ce que dit le péché de colère et d’envie. 

Et le 6 juillet, la traditionnelle procession religieuse a eu lieu dans la région de Vinnitsa. Selon le service de presse diocésain, avec l’évêque dirigeant du diocèse de Vinnitsa de l’UOC-MP, le métropolite Barsanuphius, le métropolite de Tulchin et Bratslav Jonathan et le métropolite de Mogilev-Podolsk et Shargorod Agapit ont pris part à la procession de prière et à la Divine Liturgie . Les chrétiens orthodoxes des trois diocèses de la région de Vinnitsa – environ 2 000 marcheurs croisés – sont passés de l’église Sainte-Paraskeva de Serbie à la croix miraculeuse de Kalinovsky. Ici, dans l’église de l’Exaltation de la Croix, la Divine Liturgie a eu lieu, dirigée par le métropolite Jonathan de Tulchin et Bratslav. Une prière collective a eu lieu à la croix miraculeuse. 

Le miracle avec la croix de Kalinovsky s’est produit le 7 juillet 1923. L’un des soldats ivres qui passait par là a ouvert le feu sur la croix avec un fusil et a tiré jusqu’à ce qu’il touche l’épaule droite du Sauveur lors de la crucifixion. Dès que cela s’est produit, le sang a commencé à couler de là. Il a suinté sans s’arrêter pendant longtemps, des rumeurs d’un miracle se sont répandues dans la région et la croix est devenue un lieu de pèlerinage pour les croyants de toute l’Ukraine, certains jours leur nombre atteignait 25 000.

Le 8 juillet, dans le diocèse d’Odessa, la tradition d’une autre procession de croix « de Vladimir à Tikhvine » a été posée. Une procession solennelle avec l’image miraculeuse de Kasperovsky de la Mère de Dieu et l’icône des saints apôtres avec des parties de leurs reliques passées du temple de l’icône Vladimir de la Mère de Dieu à Odessa à l’Intercession Skete du monastère patriarcal de la Sainte Dormition de l’UOC-MP dans le village de Marinovka. En chemin, des pèlerins ont rejoint la procession non seulement de la région d’Odessa, mais aussi de Krivoï Rog, Nikopol, Bila Tserkva, Uman, Vinnitsa et d’autres régions d’Ukraine. Au total, plus de 10 000 pèlerins se sont rassemblés, qui ont parcouru 37 km en 11,5 heures. Le 9 juillet, une Divine Liturgie a eu lieu dans l’Intercession Skete en l’honneur de la fête de l’icône Tikhvine de la Très Sainte Théotokos, dirigée par le métropolite Agafangel. Tous les crucifix y ont participé. 

Le 11 juillet, jour de la célébration de l’icône à trois mains de la Mère de Dieu, une procession religieuse a eu lieu avec une prière pour la paix en Ukraine et pour la délivrance de la pandémie de coronavirus autour de la ville de Severodonetsk.

Dans la nuit du 12 au 13 juillet, des centaines de croyants ont défilé d’Oujgorod au couvent de Domboksky. Une procession est dédiée au transfert de l’icône de la Très Sainte Théotokos « Les Cœurs » en Transcarpatie. 

Le 13 juillet, une procession dédiée à la mémoire du moine Amphilochius de Pochaev a eu lieu dans la région de Ternopil. Les orthodoxes ont quitté la ville de Shumsk et sont venus dans le village de Malaya Ilovitsa – c’est le lieu de naissance du saint. Les croyants ont parcouru plus de 17 km du chemin. 

La procession religieuse de plusieurs jours avec l’image miraculeuse de la Très Sainte Théotokos « Recherchez l’humilité » , du 13 au 18 juillet, se déroule traditionnellement dans la région de Kiev. Cette année ne faisait pas exception. Le chemin fait 50 km et va de l’église de l’archange Michel dans le village de Belogorodka au Skete de dépôt de robe du monastère de Kiev Vvedensky dans le village de Tomashovka. Cette procession de prière est dédiée à la fête principale de la skite du monastère – la position de la robe de la Mère de Dieu à Blachernae. C’est l’une des processions religieuses les plus peuplées de la région de Kiev, à laquelle participent des croyants de différentes régions d’Ukraine et d’autres pays.

Aujourd’hui, le peuple orthodoxe d’Ukraine attend la traditionnelle procession de la croix, qui aura lieu à Kiev le 27 juillet. 

Ivanna Lyubchenko, Une Patrie 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

 

Сommentaires:

comments powered by HyperComments