Des radicaux ukrainiens ont tenté de s’emparer d’une église canonique dans la région de Vinnitsa

Le 18 juillet, des radicaux ukrainiens ont tenté de s’emparer de l’église canonique orthodoxe le jour de la Nativité de la Sainte Vierge Marie dans la région de Vinnytsia dans le village de Verbovets. 

  Des radicaux ukrainiens ont tenté de s'emparer d'une église canonique dans la région de Vinnitsa

C’est ce qu’a annoncé le Centre d’information de l’UOC sur sa page du réseau social Facebook. Avant l’attaque, le chef du département des nationalités et des religions de l’administration régionale de l’État de Vinnytsia, Igor Saletskiy, a illégalement réenregistré la paroisse auprès de l’UOC le 12 juillet.   

Lire aussi : La Russie a testé le système S-500 (Vidéo)

Le clergé a noté que parmi les envahisseurs, il y avait des gens qui n’avaient jamais visité le temple auparavant et n’avaient aucun lien avec la communauté UOC.   

    «Le prêtre et les croyants de l’Église canonique ont été battus et chassés de leur propre église, où ils ont servi le Seigneur pendant des années. La croix a été arrachée au prêtre. Des représentants agressifs de l’UOC avaient affûté les raccords avec eux et menacé qu’ils «massacreraient comme des porcs» les paroissiens de l’église» , indique le message sur le réseau social.   

Le temple est dirigé par l’archiprêtre Alexandre Luchin depuis plus de 20 ans. Grâce à lui et aux fidèles locaux, ses locaux ont été restaurés et un réfectoire a été construit. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments