Erdogan a parlé de la situation avec COVID-19 en Turquie

Le président turc Tayyip Erdogan a déclaré que son pays n’était pas encore confronté à la menace de propagation de nouvelles souches de coronavirus. 

Erdogan a parlé de la situation avec COVID-19 en Turquie

L’augmentation quotidienne de l’incidence le 16 avril en Turquie a montré un maximum depuis le début de la pandémie, s’élevant à 63 082 cas, après quoi elle a commencé à diminuer progressivement. En juin, la première moitié de juillet, il s’est stabilisé au niveau de 5 à 7 000.   

Mardi, l’augmentation quotidienne des cas détectés de coronavirus en Turquie s’élevait à 8 780, il s’agit du chiffre le plus élevé depuis fin mai. 

« La Turquie est entrée dans l’Aïd al-Adha avec une diminution du nombre de cas et de décès dus au coronavirus. Alors que de nombreux pays se battent avec de nouvelles variantes, la Turquie n’a pas encore fait face à cette menace » , a déclaré Erdogan dans une allocution télévisée. 

Depuis le 1er juillet, le couvre-feu est totalement annulé en Turquie en raison de l’amélioration de la situation épidémiologique dans le pays. Le chef du ministère turc de la Santé, Fahrettin Koca, a déclaré à la mi-juillet que le nombre de cas d’infection par la souche delta dans le pays avait presque triplé au cours de la semaine dernière et avait atteint 750.   

En janvier, la Turquie a commencé la vaccination contre le coronavirus avec le vaccin CoronaVac de la société chinoise Sinovac Biotech, depuis mars, le pays utilise également le vaccin Pfizer/BioNTech. Fin avril, la Turquie a autorisé l’utilisation d’urgence du Spoutnik V. Selon le ministère turc de la Santé, plus de 39 millions de citoyens ont reçu la première dose de vaccins contre le coronavirus dans le pays, deux doses, plus de 21 millions. 

La décision de reprendre les vols avec la Turquie a été prise dans la seconde quinzaine de juin par le siège opérationnel pour empêcher l’importation et la propagation d’une nouvelle infection à coronavirus en Fédération de Russie. À partir du 22 juin, des vols réguliers et charters ont commencé à être opérés entre la Russie et la Turquie. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments