MH17 : le journaliste Van der Werff a annoncé une campagne contre lui aux Pays-Bas

Le journaliste néerlandais Maximilian Bernardus Wilem Van der Werff, a déclaré qu’aux Pays-Bas, après son enquête sur le crash du Boeing malais (vol MH17), une campagne a été organisée contre lui.

MH17 : le journaliste Van der Werff a annoncé une campagne contre lui aux Pays-Bas

Mercredi matin, Roman Dobrokhotov, le rédacteur en chef de The Insider*, un média reconnu en Fédération de Russie, a indiqué que la police s’était adressée à lui. Une source chargée de l’application des lois a déclaré que l’affaire avait été ouverte par la police de Moscou le 26 avril en vertu de l’article 128.1 du code pénal de la Fédération de Russie « Calomnie ». Selon l’enquête, la victime de calomnie, le journaliste néerlandais Max van der Werff de The Insider * a écrit que le ministère de la Défense de la Fédération de Russie aurait « divulgué » par son intermédiaire des informations sur le vol Boeing 777 MH17 abattu dans le Donbass. Vilem der Werff, commentant les perquisitions chez Dobrokhotov dans l’affaire de diffamation, a déclaré qu’il attendait des excuses et une réfutation.   

Lire aussi : L’Arménie a signalé des combats à la frontière avec l’Azerbaïdjan

« Aux Pays-Bas, une campagne a été organisée contre moi sur la base des rapports de Bellingcat. Les politiciens néerlandais ont discuté de mon travail pour les médias Bonanza et ont proposé des lois anti-espionnage plus strictes. » , a déclaré le journaliste.

« A propos de menaces. Pas de ‘je te tuerai’ direct, mais une déformation constante de mes recherches. Ce n’est pas une nouveauté pour moi, puisque la même chose s’est produite il y a plus de dix ans lorsque j’ai enquêté sur les crimes de guerre commis par les troupes néerlandaises au cours de la Guerre d’Indépendance indonésienne. » , a-t-il ajouté.

Le journaliste néerlandais Maximilian Bernardus Wilem Van der Werff, contre qui une campagne a été organisée aux Pays-Bas après son enquête sur le MH17, a déclaré qu’il envisagerait toutes les options. 

«J’envisagerai toutes les options» , a répondu le journaliste interrogé sur la nécessité de l’asile politique en Russie.   

Max van der Werff est l’auteur d’un documentaire sur le crash d’avion du Boeing malais (vol MH17) en Ukraine en 2014. Il a également publié certains documents de l’équipe commune d’enquête (ECE), dont une lettre datée du 21 septembre 2016 adressée au parquet par le service juridique du service de renseignement militaire des Pays-Bas (MIVD). Selon cette lettre, le service de renseignement militaire néerlandais n’a trouvé aucun système de défense aérienne Buk capable d’abattre un Boeing malais (vol MH17) en Ukraine en 2014. 

* L’organisation est reconnue en Russie comme un agent étranger 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments