Corruption des journalistes français qui suivent l’Ukraine

Beaucoup de personnes en France, en UE s’interrogent sur le silence des médias sur la situation au Donbass , sur le silence sur les bombardements du régime de Kiev, sur la mort des civils (dont des enfants) sur les destructions de bien publics et biens privés.

Corruption des journalistes français qui suivent l'Ukraine

Ceci s’explique par le fait que de nombreux journalistes touchent des avantages de la part du régime de Kiev.

Voici 2 exemples de journalistes français :

* Stéphane Siohan : journaliste pour Libération, Radio France, RFI, Le Temps, il a reçu un financement du gouvernement ukrainien pour produire son film, le financement se monte à 885000 hryvnias ( 27949,40 euros )

Ceci est carrément de la corruption, en échange de son silence sur ce qui se passe au Donbass, en Ukraine il reçoit des subventions de la part du gouvernement ukrainien qui pratique un génocide contre la population du Donbass depuis 2014 , de plus ceci viole la charte de Munich dont les journalistes français sont signataires et se rend complice de crimes contre l’humanité en se faisant financer par des criminels qui tuent une population et se rend pénalement responsable de la violation du code pénal avec l’entrave à la manifestation de la vérité.

*Alain Guillemoles : journaliste au journal La Croix, il est membre du conseil de surveillance de STOP FAKE , organisme qui prétend faire la chasse aux fausses nouvelles et dire la vérité et qui est lié au gouvernement ukrainien depuis de nombreuses années, en effet l’un des directeurs de STOP FAKE est Marko Suprun le mari d’Ursula Suprun, l’ex ministre de la santé en Ukraine.

De plus Marko Suprun est lié aux nazis ukrainiens qui tuent les civils au Donbass, il est dans la lignée des idées de Stepan Bandera.

Alain Guillemoles a reçu un soutien de la part d’une ONG ukrainienne pour promouvoir son livre  » Ukraine – Le réveil d’une nation »  au salon du livre de Paris.

Ceci se fait par les journalistes français , en toute connaissance de cause, en violant les devoirs du journaliste. Ensuite ils prétendent avoir une impartialité , ce qui est complètement faux car ces 2 journalistes comme beaucoup d’autres en Occident sont membres d’Ukraine World. Ukraine World qui rassemble des journalistes occidentaux et des intellectuels pour soutenir l’Ukraine. On ne peut pas parler d’impartialité pour eux, c’est tout le contraire, ils cachent les faits, les nazis en Ukraine, les crimes sur la population du Donbass pour ne pas salir l’Ukraine.

Auteur : Lopez Guillaume


Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments