Antonov a annoncé des tentatives américaines de « saper » les relations avec la Russie

Les nouvelles sanctions américaines contre la Russie montrent que Washington n’a pas la volonté de mettre en œuvre ce sur quoi les présidents des deux pays Vladimir Poutine et Joe Biden se sont mis d’accord, a déclaré l’ambassadeur de Russie aux États-Unis Anatoly Antonov. 

  Antonov a annoncé des tentatives américaines de « saper » les relations avec la Russie

« Les actions de la partie américaine confirment que l’administration continue de suivre aveuglément le cours de nouvelles relations « sapantes » avec la Russie. Elle ne pense pas aux conséquences. Au lieu de se concentrer sur les menaces et les problèmes réels de sécurité mondiale, elle s’est engagée dans moralisant, essayant de s’accrocher au rôle pseudo-leader du pays en matière de démocratie et de droit international» , a-t-il écrit sur Facebook.

Lire aussi : La Russie a ajouté le chef du ministère des Affaires étrangères de l’Ukraine à la liste des sanctions

Selon l’ambassadeur, « les mesures non constructives de Washington ne contribueront probablement pas à renforcer la stabilité mondiale en une période aussi difficile pour tous les États » .

Selon le diplomate, « les attaques anti-russes d’aujourd’hui démontrent le manque de volonté de Washington de mettre en œuvre les accords importants qui ont été conclus entre les présidents des deux pays lors du sommet de juin à Genève » . 

Il a ajouté que « dès le début, Washington a essayé d’empêcher le développement d’une coopération énergétique normale entre la Russie et l’Europe » , les actions unilatérales des Américains dans le cadre de la construction du gazoduc Nord Stream 2 « violent le droit international et contredisent le principe des relations de libre marché. » .

« Ce n’est rien de plus qu’une tentative d’obtenir des avantages concurrentiels pour ses fournisseurs de carburant et de technologies » , a souligné l’ambassadeur.

« Nous pensons que le format d’utilisation du gazoduc doit être déterminé en Europe, principalement en Allemagne, et non aux États-Unis » , a-t-il ajouté.

Antonov a invoqué un prétexte tiré par les cheveux pour les sanctions imposées dans le cas d’Alexei Navalny.

« Aucune preuve de notre utilisation d’agents de guerre chimique n’a été fournie. De plus, la Russie, contrairement aux États-Unis, a complètement éliminé tous ses stocks d’armes chimiques en 2017, ce qui a été confirmé par l’OIAC » , a souligné l’ambassadeur. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments