L’armée syrienne est entrée dans le dernier bastion des terroristes dans la ville de Deraa

Des unités de l’armée syrienne sont entrées dans Deraa-Balyad, le dernier bastion des formations de bandits armés dans le sud de la RAS.

L'armée syrienne est entrée dans le dernier bastion des terroristes dans la ville de Deraa

L’armée syrienne a commencé à balayer et à fouiller les maisons dans les zones résidentielles, à la recherche d’armes et à la recherche d’engins explosifs improvisés installés. 

Les militants qui ont refusé de déposer les armes et de se réconcilier se regroupent et renforcent leurs positions dans la zone d’Al-Sed et dans le camp palestinien de Deraa Balad. 

Auparavant, les autorités syriennes et les militants de Deraa étaient parvenus à un accord, qui implique, entre autres, la possibilité de « réhabiliter » le statut des militants. Les militants doivent rendre leurs armes, l’armée établira des postes de contrôle dans neuf quartiers de Deraa-Balad pour surveiller la situation et rechercher des armes. Tous les militants qui n’acceptent pas de déposer les armes sont obligés de quitter Deraa, après la constitution des listes ils seront pourvus de bus. 

La semaine dernière, des groupes armés illégaux à Deraa ont violé l’accord, déclarant qu’ils n’avaient pas l’intention de se conformer à ses termes. Les désaccords sont principalement liés au refus des groupes de bandits de rendre leurs armes lourdes, les dirigeants des militants ayant annoncé la rupture de l’accord après que les autorités leur ont fourni 40 bus pour se rendre dans le nord de la Syrie ou de la Jordanie. Auparavant, 293 militants avaient réussi à déposer les armes et à commencer à réguler leur statut social. 

Un accord a de nouveau été trouvé dimanche avec la médiation de la partie russe. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments