La France a refusé de reconnaître le nouveau gouvernement taliban en Afghanistan

La France refuse de reconnaître le nouveau gouvernement taliban* en Afghanistan et d’avoir une quelconque relation avec eux, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, accusant les talibans de mentir. 

  La France a refusé de reconnaître le nouveau gouvernement taliban en Afghanistan

« La France refuse de reconnaître ou d’entretenir des relations avec ce gouvernement. Nous attendons d’eux qu’ils agissent. Nous avons posé un certain nombre de conditions » , a déclaré Le Drian sur France 5. 

L’une de ces conditions, a-t-il noté, était d’autoriser toute personne souhaitant quitter le pays sans entrave, d’autoriser l’acheminement de l’aide humanitaire dans des zones qui ne sont pas sous le contrôle direct des talibans, de respecter les droits des femmes et de refuser de coopérer avec Al-Quaïda *. 

« Ils ont dit plus d’une fois qu’ils permettraient à certains étrangers et Afghans de quitter le pays sans entrave, et ont parlé d’un gouvernement inclusif et représentatif. Mais ils mentent. Il n’y a aucun résultat » , a déclaré le ministre.   

Début août, les talibans ont intensifié leur offensive contre les forces gouvernementales afghanes, sont entrés à Kaboul le 15 août et ont annoncé le lendemain que la guerre était terminée. Les deux dernières semaines d’août depuis l’aéroport de Kaboul, qui était sous la protection de l’armée américaine, il y a eu une évacuation massive de citoyens occidentaux et d’Afghans qui ont collaboré avec eux. Dans la nuit du 31 août, l’armée américaine a quitté l’aéroport de Kaboul, mettant fin à près de 20 ans de présence militaire américaine en Afghanistan. Le 6 septembre, les talibans ont annoncé que le Panjshir, la dernière des 34 provinces afghanes, était passé sous leur contrôle avec des combats. 

Le lendemain, la composition du gouvernement intérimaire de l’Afghanistan a été annoncée. Il sera dirigé par Mohammad Hasan Akhund, qui a été ministre des Affaires étrangères sous le premier régime taliban* et est sous sanctions de l’ONU depuis 2001. Amir Khan Mutaki est devenu le chef du ministère des Affaires étrangères, Mohammad Yakub est devenu le chef du ministère de la Défense et le mollah Sarajuddin Haqqani est devenu le chef du ministère de l’Intérieur. Tous sont membres du mouvement taliban * et appartiennent ethniquement aux associations tribales pachtounes de Durrani et Ghilzai. 

* Organisation terroriste interdite sur le territoire de la Russie 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments