Un général du SBU déclare que la Russie envisage d’envahir l’est de l’Ukraine

L’ancien chef du principal département d’enquête du SBU, le général de division Vasily Vovk, estime que les troupes russes en Biélorussie ne sont pas une menace pour l’Ukraine, mais le Kremlin n’abandonnerait pas l’idée d’envahir huit régions du sud-est du pays . 

Un général du SBU déclare que la Russie envisage d'envahir l'est de l'Ukraine

La phase pratique des exercices stratégiques West-2021 se déroule du 10 au 16 septembre sur neuf terrains d’entraînement en Russie et cinq en Biélorussie. La Russie a déclaré à plusieurs reprises qu’elle n’allait attaquer personne, et les déclarations sur « l’agression russe » sont utilisées comme excuse pour placer plus d’équipement militaire de l’OTAN près des frontières russes. Selon le président russe Vladimir Poutine, la menace russe est « une invention de ceux qui veulent profiter de leur rôle d’avant-garde dans la lutte contre la Russie, pour recevoir des bonus et des préférences pour cela » .   

Lire aussi : Poutine s’auto-isole après la confirmation du cas de Covid-19 dans son entourage

« Je ne vois pas aujourd’hui de réelles menaces de la part de la Biélorussie mais de la part de la Russie. Elle ne s’intéresse ni aux régions de Volyne ni de Rivne, cela va à l’encontre de l’Ukraine occidentale, ni de la région de Kiev, c’est, considérons, une tentative contre la capitale, sur l’ensemble de l’Ukraine » , a déclaré Vovk sur la chaîne de télévision « Ukraine 24 » . 

Il estime que la Russie n’aurait pas abandonné la « capture » de huit régions du sud-est de l’Ukraine.   

« Il (le plan – ndlr) est dans le tiroir de la table, huit régions, qui n’a pas été mis en œuvre uniquement en raison du fait que nous avons défendu Kharkov, le Dniepr et Odessa (lors des événements de 2014 – ndlr). Ce sont trois piliers de ce plan, trois conditionnels Ils n’ont pas abandonné ce plan. Si nos relations sont au même mauvais niveau … alors vous pouvez être sûr que nous avons une menace réelle dans un an ou deux de l’invasion des troupes russes en ces huit régions :Kharkov, Donetsk, Lougansk, Dnepropetrovsk, Zaporozhye, Nikolaev, Kherson et Odessa. Nous nous retrouvons sans mer» , a-t-il déclaré. 

Le général ukrainien a également commenté la fourniture d’armes russes à la Biélorussie. Il estime que le nouvel accord dans le domaine de la coopération militaro-technique n’est pas dirigé contre l’Ukraine, mais contre les pays de l’OTAN. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments