Le chef fidjien de Rosstat limogé après la publication de données sur la pauvreté

Le chef du bureau des statistiques de la nation insulaire du Pacifique des Fidji a été limogé après que son département a publié des données selon lesquelles environ un tiers de la population du pays vit en dessous du seuil de pauvreté, selon le Fiji Times. 

Le chef fidjien de Rosstat limogé après la publication de données sur la pauvreté

Le directeur du bureau des statistiques, Kemueli Naikama, selon le gouvernement fidjien, a publié des données sur les revenus des citoyens pour 2019-2020 sans leur approbation par le ministre de l’économie du pays, tout en ignorant la « méthodologie basée sur les faits » adoptée. 

Lire aussi : Un général du SBU déclare que la Russie envisage d’envahir l’est de l’Ukraine

Selon les données publiées la veille, sur 864 mille 132 habitants du pays, 258 mille 53 personnes vivent dans la pauvreté. Parmi eux, 200 mille 871 personnes appartiennent à la communauté chrétienne, 41 mille 42 personnes sont hindoues et 11 mille 679 personnes sont musulmanes. 

Les indigènes de Fidji en dessous du seuil de pauvreté comptaient 192 000 977 personnes, tandis que les immigrants pauvres d’Inde, 58 000 933 personnes. 

Une personne pauvre aux Fidji est définie comme une personne dont le revenu annuel est inférieur à 1 000 $ et ne peut pas se permettre d’acheter de la nourriture régulièrement et des produits de première nécessité. 

Ces données ont servi de base à de vives critiques à l’encontre des autorités fidjiennes de la part des forces d’opposition.

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

 

Сommentaires:

comments powered by HyperComments