L’Irak veut arrêter les participants à la conférence sur les relations avec Israël

Le Conseil judiciaire irakien a émis des mandats d’arrêt contre les participants à une conférence visant à normaliser les relations avec Israël tenue au Kurdistan irakien, a indiqué le conseil dans un communiqué. 

L'Irak veut arrêter les participants à la conférence sur les relations avec Israël

Selon le communiqué, le premier tribunal d’instruction d’al-Karh (un district de Bagdad – ndlr) a émis des mandats d’arrêt contre au moins trois participants à la conférence.  

« En ce qui concerne le reste des participants, des mesures judiciaires seront prises lorsque leurs noms complets seront établis » , indique le communiqué. 

Vendredi, Erbil a accueilli une conférence intitulée « Paix et reconstruction« , à laquelle ont participé plus de 300 dirigeants sunnites et chiites de tribus de six provinces d’Irak. Dans le document final, les participants ont appelé les autorités irakiennes à se joindre aux accords abrahamiques pour normaliser les relations avec Israël, qui ont déjà été signés par les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Maroc et le Soudan. 

Le gouvernement irakien a qualifié la conférence de «rassemblement illégal de représentants tribaux vivant à Erbil (la capitale du Kurdistan irakien)» et a déclaré leur demande inacceptable. Les autorités ont également accusé les participants à la conférence d’essayer de semer la discorde dans la société avant des élections anticipées. Le ministère de l’Intérieur du Kurdistan irakien a déclaré que les autorités de l’autonomie n’étaient pas au courant de la tenue de cette conférence. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments