L’UE regrette la reconnaissance de l’ENEMO en tant qu’organisation indésirable

L’UE regrette la reconnaissance du Réseau européen des organisations de surveillance des élections (ENEMO) comme indésirable en Russie, a déclaré mardi Peter Stano, porte-parole de la politique étrangère de l’Union. 

L'UE regrette la reconnaissance de l'ENEMO en tant qu'organisation indésirable

À la veille du Bureau du procureur général de la Fédération de Russie, les activités de l’ENEMO en Russie ont été reconnues comme indésirables. Il a été noté que les activités de l’organisation constituent une menace pour les fondements de l’ordre constitutionnel et de la sécurité de la Fédération de Russie. 

« L’UE regrette la décision de la Russie de déclarer le Réseau européen des organisations d’observation des élections ENEMO uneorganisation indésirable. La transparence, la responsabilité et le respect des libertés fondamentales ne peuvent pas être considérés comme une menace pour les fondements de l’ordre constitutionnel et de la sécurité de la Russie » , a écrit Stano sur Twitter. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments